Le Budget Culture 2017 atteindra 1,1 % du budget de l'État, affirme Audrey Azoulay

Nicolas Gary - 13.09.2016

Edition - Economie - budget culture 2017 - Audrey Azoulay Culture - budget augmentation financement


Sur le plateau de iTélé, la ministre de la Culture Audrey Azoulay a fait forte impression. Évoquant les premiers mois de sa prise de fonction, elle confirme par ailleurs la hausse du budget pour la rue de Valois en 2017.

 

 

 

Début juillet, en visite à Arles, le président de la République avait affirmé que le budget du ministère de la Culture serait revu à la hausse. Ce devait être une hausse « sensible », expliquait-il. « Nous voulons encore améliorer les investissements que les collectivités peuvent faire en matière culturelle, notamment pour leurs équipements. » Parce que les artistes « sont la fierté de notre pays », ces derniers doivent avoir confiance. 

 

Considéré comme une priorité pour l’année 2017, le budget de la Culture ne compenserait pas le désengagement des collectivités, mais aurait pour vocation de « susciter, stimuler d’autres investissements ». 

 

Audrey Azoulay abonde dans le sens du président, mais encore faudra-t-il présenter ledit budget. Stabilisé autour de 7 milliards €, le budget de la Culture a connu quelques infimes variations, avec une hausse de 2,9 % pour l’année 2016 – 7,3 milliards €. Il dépassait alors la barre symbolique, s’était émue Fleur Pellerin, de 1 % du budget de l’État. 

 

"Une augmentation substantielle", autour de 5 %

 

« Il faut voir la situation qui était celle du début de mandat de François Hollande. Dans le mandat précédent, les dépenses publiques et la dette publique sont passées de 60 % à 90 % de notre PIB. Cela veut dire que l’on faisait peser notre politique publique sur nos enfants, nos petits-enfants », etc., explique la ministre.

 

Une nécessaire période d’assainissement des dépenses publiques a été mise en place par le président, qui a touché le budget de la Culture. « Et là, fin septembre, je vais présenter un budget avec une forte augmentation, parce que nous avons des besoins notamment pour l’Éducation artistique et culturelle et le budget de la Culture va dépasser 1,1 % du budget de l’État. C’est un élément nouveau. »

 

Et comme les arbitrages sont déjà rendus, le fameux budget sera présenté fin septembre en Conseil des ministres. On restera dans le vague, avec « une augmentation substantielle », autour de 5 %.

 

Politique culturelle : les ambitions (sans borne) de Nicolas Sarkozy et Manuel Valls

 

Alain Juppé avait attaqué lourdement les promesses du président, peu après ses déclarations à Arles. Le maire de Bordeaux et candidat à la primaire Les Républicains se disait « scandalisé par la manière dont le président de la République tente de manipuler le monde de la culture », rapportait l’AFP.

 

Et de charger plus encore, en accusant « une politique culturelle digne de ce nom, ce n’est pas du racolage préélectoral », mise en place « après trois années de baisse du budget, et notamment du patrimoine, il (le chef de l’État) nous annonce une hausse pour 2017 ». 

 

Il suffit donc d'attendre qui, chez Les Républicains, s'en prendra à la ministre...

 


Audrey Azoulay confirme une augmentation du... par ITELE