medias

Le cabinet complet de Françoise Nyssen au ministère de la Culture

Antoine Oury - 23.06.2017

Edition - Société - Françoise Nyssen cabinet - ministère de la Culture Françoise Nyssen - Françoise Nyssen ministre


Nommée il y a quelques semaines déjà, mais forcée à un régime de croisière jusqu'aux élections législatives, la ministre de la Culture Françoise Nyssen va désormais pouvoir mettre en œuvre la politique culturelle voulue par Emmanuel Macron et Édouard Philippe, chef du gouvernement. Pour l'aider, un cabinet qui est désormais au complet.

 
Françoise Nyssen au Congrès ABF 2017
Françoise Nyssen, le 15 juin dernier (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

L'activité du ministère de la Culture restait en suspens, avant les résultats des élections législatives : si ce n'est quelques apparitions publiques, notamment au congrès de l'Association des Bibliothécaires de France, la ministre Françoise Nyssen était restée plutôt discrète.

Une de ses seules interviews, accordées à Jérôme Garcin dans L'Obs, lui a d'ailleurs valu un petit accrochage avec les lecteurs-correcteurs, qui luttent depuis des mois pour améliorer leurs conditions de travail.

 

Voici donc la composition du cabinet, publiée au Journal officiel :

 

Marc Schwartz 

Directeur du cabinet 

 

Loïc Turpin 

Chef de cabinet 

 

Laurence Tison-Vuillaume 

Directrice-adjointe du cabinet 

 

Jeanne Guesdon 

Cheffe-adjointe de cabinet 

 

Sarah Gallitre 

Conseillère en charge de la prospective et des discours 

 

Frédérique Gérardin 

Conseillère en charge des questions européennes et internationales, de la francophonie et du patrimoine 

 

Claire Guillemain 

Conseillère en charge de l'action territoriale, du soutien à la création et aux artistes et des relations sociales 

 

Gaël Hamayon 

Conseiller en charge de la communication et des relations avec la presse 

 

Pierre-Emmanuel Lecerf 

Conseiller en charge du numérique, des industries culturelles et des médias 

 

Jean-Miguel Pire 

Conseiller en charge de l'accès à la culture, de l'enseignement artistique, du livre et de la lecture

 

Outre les directeur, chef et autres adjoints, on découvre, parmi les nouveautés, une chargée « de la prospective et des discours », la disparition du volet numérique de la personne chargée des questions européennes et internationales, au bénéfice du patrimoine, et l'apparition d'une conseillère « en charge de l'action territoriale, du soutien à la création et aux artistes et des relations sociales », un bon signal, peut-être, en direction des auteurs ?

 

En espérant aussi que Gaël Hamayon conseille à la ministre de répondre à la presse, ce qui n'a pas été le cas lors du congrès de l'ABF...

Mise à jour : Par arrêté du 27 juin, le cabinet de la ministre de la Culture a été resserré. Sont ainsi nommés au cabinet de la ministre de la culture :


En qualité de directeur de cabinet
M. Marc Schwartz.


En qualité de directrice-adjointe de cabinet
Mme Laurence Tison-Vuillaume.


En qualité de chef de cabinet
M. Loïc Turpin.


En qualité de cheffe-adjointe de cabinet
Mme Jeanne Guesdon.


En qualité de conseiller en charge de la communication et des relations avec la presse
M. Gaël Hamayon.


En qualité de conseillère en charge de la prospective et des discours
Mme Sarah Gallitre.
 

Mise à jour 3/07/2017 :


À compter du 3 juillet 2017, Ambre Cerny est nommée cheffe adjointe de cabinet, conseillère parlementaire, en remplacement de Jeanne Guesdon.

Par ailleurs, le cabinet crée par l'arrêté du 27 juin est complété :

En qualité de conseillère en charge des questions européennes et internationales, de la francophonie et du patrimoine, Mme Frédérique Gerardin, à compter du 26 juin 2017.

En qualité de conseillère en charge de l'action territoriale, du soutien à la création et aux artistes et des relations sociales, Mme Claire Guillemain.

En qualité de conseiller en charge du numérique, des industries culturelles et des médias, M. Pierre-Emmanuel Lecerf.

En qualité de conseiller en charge de l'accès à la culture, de l'éducation artistique et culturelle, du livre et de la lecture, M. Jean-Miguel Pire.