Le Canard Enchaîné se porte bien

Clément Solym - 30.08.2012

Edition - Les maisons - canard - enchaîné - résultats


Loin de la tempête qui souffle sur la presse payante depuis l'arrivée d'Internet, le Canard Enchaîné apparaît plus que jamais comme relevant d'une espèce à part. C'est ainsi que les ventes du célèbre volatile ont augmenté en 2011 de 2,44 % tandis que le bénéfice net grimpe à 4,81 millions d'euros, contre 4,47 millions en 2010, rapporte l'AFP.

 

Sa diffusion totale payée a même dépassé légèrement les 500 000 exemplaires. La société qui est derrière ce journal, la SA Les Editions Maréchal-Le Canard Enchaîné, affiche un chiffre d'affaires de 31,25 millions d'euros en 2011, légèrement au-dessus des 30,61 millions de 2010. Voilà de quoi, encore une fois, renforcer le trésor de guerre du volatile…

 

Faisant aussi bien dans l'information politique que dans la critique de livres, et parfois mêlant les deux, le Canard Enchaîné confirme ainsi son indépendance financière, ce qui lui assure une entière liberté de ton.