Le capitaine Achab recyclé en protecteur de dauphins et baleines

Clément Solym - 18.09.2012

Edition - International - Moby Dick - lecture - David Cameron Tilda Swinton


L'université de Plymouth n'est pas loin de la pêche miraculeuse : pour protéger les dauphins et les baleines, l'établissement a mis sur pied une lecture intégrale de Moby Dick, en 135 jours pour 135 chapitres. Et l'équipage qu'elle a constitué est haut en couleur : David Cameron, Tilda Swinton, Will Self, John Waters et d'autres se relaieront pour conter les aventures du Capitaine Achab.

 

 

Moby Dick

 Moby Dick, par skelet0njones, CC BY-NC-ND 2.0

 

 

Aux lecteurs s'ajoutent des artistes contemporains qui proposeront chaque jour une image inédite inspirée par le roman d'Herman Melville : Anish Kapoor et Anthony Gormley ont répondu présents. Chacun a choisi son chapitre préféré du roman, avec quelques difficultés pour la ministre David Cameron : « Pour n'importe quel politique, le problème est le message caché de Moby Dick », explique Philip Hoare, qui a organisé la lecture avec l'artiste Angela Cockayne.

 

Cameron lira finalement le 30e de l'ouvrage : « Je ne dirais pas qu'il s'agit d'un chapitre anodin. Aucun ne l'est, il y a toujours des significations. Mais là, c'est relativement innocent. »

 

La réputation de Cameron préservée, Hoare peut se tourner vers les autres lecteurs : « On veut que ce soit démocratique, ouvert au public, avec des lectures par des écoliers, le personnel soignant, des pêcheurs. » La participation de tous est bénévole, mais Hoare s'étonne et souligne le succès de l'appel aux bonnes volontés, puisque toutes les listes étaient largement remplies. 

 

Logique, selon l'organisateur, lorsque l'on considère Moby Dick comme « un long blog autonome » : « C'est un trip, une quasi-expérience sous stupéfiants. [...] Melville n'a jamais été édité, ce qui explique encore une fois pourquoi il est tellement en phase avec l'âge numérique. Il l'aurait blogué » conclut Philip Hoare, sûr de lui. L'expédition a commencé le 16 septembre, mais il est possible de rattraper les quelques encablures en se rendant sur Moby Dick Big Read.