Le caractère sacré de la lecture face à la censure

Clément Solym - 07.06.2009

Edition - Société - caractère - sacré - lecture


Voilà quelques semaines, au cours d'une sinistre histoire, l'un de ses livres a été retiré du programme d'un lycée, mais Toni Morisson ne se démonte pas : « La vie d'un écrivain et son travail ne sont pas un cadeau pour l'humanité ; ils représentent des nécessités », lance la lauréate d'un Nobel de littérature.

Défendant le caractère 'sacré' des livres et se battant contre la censure, l'auteure a en effet enduré le pire après qu'une école du Michigan a condamné son livre, Song of Solomon, alias Le chant de Solomon, à être exclu du programme d'études, puis réintégré. Certains des parents estimaient que l'on trouvait des images pornographiques dans ce livre et se plaignaient de la violence sexuelle qui y régnait. (en savoir plus)

S'exprimant alors sur le sujet durant une conférence à New York, la Free Speech Leadership Council, Toni, âgée de 78 ans, tout de même, a réagi à cette situation. « On doit lire, on doit savoir, on doit accéder à la connaissance », défend-elle contre la censure. Car cette dernière est enracinée dans la peur de l'information et ce, démontré depuis la Bible et la pomme. La lecture est donc un acte essentiel, ajoute-t-elle !

Pas mieux...