Le Centre francophone du livre, une ONG pour développer la lecture

Clément Solym - 25.03.2015

Edition - International - Centre francophone du livre - Maurice Bandaman - francophonie édition


Pour la première fois, un continent émergent parle massivement le français. Ce n'est pas seulement un enjeu économique, mais un enjeu global pour la France et sa politique d'influence dans le monde. La capacité de l'Afrique francophone à entrer le plus vite possible et dans les meilleures conditions, dans l'ère du numérique est un gage du succès global de la francophonie, qui est un atout majeur pour la France, dans la prochaine phase de la mondialisation.

 

 

Déplacement de Maurice Bandaman ministre de la Culture de Côte d'Ivoire

Maurice Bandaman, ministre de la Culture de Côte d'Ivoire, porteur du projet du Centre Francophone du Livre - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

La culture en France représente 3,2 % du PIB et 670 000 salariés, soit autant que l'agriculture et six fois plus que l'automobile. Le livre est le premier produit culturel acheté par les Français.

 

L'édition s'est peu développée jusqu'à maintenant dans les pays francophones du Sud, à cause du prix inaccessible du livre papier, lié aux parités monétaires. L'édition numérique permet d'envisager de changer radicalement ce prix, par la production de livres, sur place, à l'unité, ce qui permettra un développement économique rapide et important du secteur. Par ailleurs le parc de téléphones portables en Afrique, qui est de 650 millions, favorise aussi la lecture dématérialisée des œuvres de langue française.

 

L'édition : un enjeu économique

 

Le Centre Francophone du Livre est le projet d'un dispositif qui encourage et aide à la structuration de ce développement. Une ONG qui puisse mettre en lien les acteurs locaux du secteur et les bailleurs de fonds internationaux du développement, en optimisant la rentabilité sociale des sommes investies et en minimisant les effets indésirables de la corruption.

 

La question clef du développement d'un outil ou d'une technologie, c'est celle des contenus qu'elle véhicule jusqu'au consommateur final. Le Centre Francophone du Livre, comme le CNL en France, favorisera l'écriture et l'éclosion d'œuvres originales en français.

 

Appelant à participer en son sein, par le biais de commissions, tous les acteurs de la chaîne du livre, il se fixera pour objectif de favoriser la création de centres d'impression, de distribution et de commercialisation des livres papier et des livres numériques, en même temps que la proposition d'un grand nombre d'œuvres de qualités produites dans toute la francophonie.

 

Une perspective qui peut être rapidement concrétisée

 

Il cherchera à susciter l'apparition de coins librairie, puis de librairies à part entière, comme à faire connaître en Afrique et dans le monde entier des auteurs dont le talent n'a pas encore rencontré les circuits d'édition, de publication et de diffusion des œuvres, et qui se verront ouvrir les portes de l'accès aux publics, il contribuera à lancer un cercle vertueux de développement.

 

Ce projet a besoin, dans une première phase, d'un temps de préfiguration permettant d'envisager les contours de son fonctionnement et de ses partenaires, puis d'un temps de mise en place, construisant un lien dynamique, mais souple avec les partenaires publics et privés. L'objectif assigné à cette préfiguration serait la création du CFL sous un an. Le budget pour cette année de préfiguration est de 180.000 € de frais de personnel et 40.000 € de frais généraux.