Le Centre national du livre a attribué 26,55 millions € d'aides pour le livre en 2016

Victor De Sepausy - 07.06.2017

Edition - Economie - Centre national livre - CNL aides soutien livre - édition librairie soutien


Le Centre national du livre vient de communiquer le rapport d’activité et le bilan des aides 2016. Avec un budget de 29,86 millions € provenant des deux taxes affectés, contre 33,2 millions € en 2012, le fonctionnement n’a pas faibli : 2232 aides alloués, avec 26,55 millions € versés pour soutenir auteurs, libraires, manifestations...


CNL - Centre National du Livre
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

« Comparativement à 2015, les aides allouées par le CNL en 2016 sont en retrait de 7,5 % en volume (passant de 2 413 aides à 2 232), mais progressent d’1,1 % en valeur (passant de 26,3 M€ à 26,6 M€). Cette tendance témoigne d’une volonté de l’établissement de renforcer sa sélectivité et d’opérer des choix, tant pour répondre aux contraintes budgétaires qui s’imposent à lui, que pour aider de manière véritablement significative les projets de qualité. »

 

Dans son édito, le président, Vincent Monadé, évoque une année 2016 qui ne tenait pas vraiment du long fleuve tranquille. L’établissement en tant que tel a connu de multiples évolutions, et demeure un allier précieux pour l’ensemble de l’interprofession.

 

Ainsi, l’ensemble des aides s’est ouvert aux éditeurs numériques et, dans de nombreuses régions, j’ai signé des conventions destinées à accompagner les libraires, notamment les plus fragiles. À l’issue d’une concertation d’ampleur, l’établissement a également réformé ses dispositifs d’aides, abandonnant ceux qui ne faisaient plus sens, en améliorant d’autres pour qu’ils soient mieux adaptés aux besoins des professionnels ou en créant de nouveaux pour accompagner l’évolution des métiers et du marché. 

Soucieux de la baisse du lectorat, qui demeure la plus grave menace pour l’écosystème du livre, nous avons créé Partir en livre, cet objet littéraire non identifié, posé au milieu des grandes vacances et qui réinstalle depuis deux ans, avec succès, la place du livre parmi les loisirs préférés des Français. 

J’ai proposé au conseil d’administration du CNL que les auteurs soient rémunérés pour leurs débats dans les manifestations littéraires que nous aidons. Cette mesure est en place et, en 2016, les manifestations soutenues ont ainsi reversé 2 millions d’euros de droits d’auteur aux écrivains. Ce n’est pas rien. 

En 2017, le CNL augmentera ses financements pour les auteurs. Je l’ai voulu, car nous ne pouvons plus accepter, sans rien faire, leur paupérisation constatée. 

 


En cette journée particulière, le CNL pourra toutefois se réjouir : dans ses dépenses, le soutien à la BnF pour la numérisation patrimoniale pourra se poursuivre. En revanche, le Conseil d’État a mis un point final à celle des œuvres indisponibles du XXe siècle, plus connu sous le nom de projet ReLIRE. Ces deux postes représentaient 5,5 millions €. Pour ReLIRE, on parle de 1,4 million € tout bonnement gaspillé – et les années passées également.

 

 

Les deux documents sont disponibles ci après

 

Rapport d'activité du CNL 2016

 

Aides du CNL pour 2016