Le chanteur Frank Ocean accusé de plagiat

Antoine Oury - 29.08.2016

Edition - International - Frank Ocean plagiat - Frank Ocean album Blonde - Frank Ocean C. JoyBell C.


Le chanteur de RnB américain Frank Ocean est l'auteur d'un des albums les plus attendus de ses dernières années, Blonde, sorti il y a quelques jours après des années d'attente pour ses fans, depuis Channel Orange en 2012, son premier album. Ocean avait mis les petits plats dans les grands, avec la sortie d'un album visuel, Endless, de Blonde, son deuxième album, et la publication d'un magazine rassemblant ses textes et ceux d'autres artistes. Sauf que Frank Ocean semble avoir oublié de citer une source...

 

Frank Ocean - Øyafestivalen 2012

Frank Ocean en 2012 (NRK P3, CC BY-NC-SA 2.0)

 

 

Pour accompagner la sortie de Blonde, son album tant attendu, Frank Ocean avait choisi de publier un magazine en édition limitée, Boys Don't Cry, uniquement disponible dans certains Apple Store, la marque à la pomme étant le partenaire — exclusif, pour un temps — de l'album. Le magazine rassemblait des photographies, un texte d'Ocean sur la réalisation de son album, une bande dessinée de Pablo Jones-Soler et du réalisateur Romain Gavras, des illustrations, des entretiens, un poème de Kanye West sur les frites de McDonald's (!) ou encore le scénario d'un film ou d'une série de science-fiction, Godspeed, écrit par Ocean, qui fait écho à une chanson homonyme sur Blonde.

 

Selon le chanteur, Godspeed est « une réécriture de [s]on enfance » : l'épisode 1, dans Boys Don't Cry, propose 6 scènes différentes dans lesquelles le lecteur suit la journée de Steely, un personnage basé sur Frank Ocean lui-même. Dans Godspeed, Steely joue au basket avec ses amis, traîne avec sa copine Shoobie et vole une voiture, le tout dans un univers futuriste.

 

 

 

Dans la deuxième scène du scénario, Steely reçoit un texte sur la perfection, et la raison pour laquelle cette dernière est condamnée au contact des hommes. « Quand il reçoit la perfection, il est dans la nature de l'homme de se concentrer pour trouver un défaut, et quand il a trouvé ce défaut, il se réjouit de sa trouvaille, et il ne voit plus que ce défaut et devient aveugle à tout le reste », explique notamment le texte d'une vingtaine de lignes.

 

Le site Genius, spécialisé dans l'analyse des textes de rap, a révélé que ce texte sur la perfection provient d'un ouvrage de l'auteure C. JoyBell C., Vade Mecum. Cette auteure indépendante a déjà publié une douzaine d'ouvrages, et Genius estime qu'Ocean aurait pu trouver son texte avec une simple recherche Google sur la perfection... Sur Goodreads, C. Joybell C. est en effet associée à cette thématique.

 

Contactée par Genius, l'auteure s'est dite « déçue » : « Je n'autorise pas l'usage de mon travail dans un cadre où il est inclus dans la création d'un autre comme si c'était le leur. Il doit y avoir une mention claire de l'origine de la phrase ou de la citation. Pour faire court, je n'aime pas être plagiée », souligne C. Joybell C.

 

Frank Ocean et ses représentants n'ont pas souhaité s'exprimer. Si le magazine Boys Don't Cry n'a pas fait l'objet d'une vente à l'origine, les rares exemplaires s'échangent déjà à des prix astronomiques sur certains sites de vente.