Le chiffre d'affaires moyen des libraires indépendants en hausse en 2016

Antoine Oury - 07.09.2016

Edition - Librairies - librairies France - Syndicat de la librairie française - SLF Observatoire de la librairie


L'année 2015 avait été celle de la reprise pour le secteur du livre : l'édition française annonçait ainsi une hausse de 1,7 % des ventes de livres et un retour à la croissance après plusieurs années de dégringolade. Quelques mois plus tard, le Syndicat de la Librairie française confirmait cette embellie, qui semble se prolonger en 2016.

 

Librairie Mollat Bordeaux

La librairie Mollat, à Bordeaux (photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Les chiffres communiqués par le Syndicat de la Librairie française (SLF) sont issus de l'Observatoire de la librairie, un outil qui permet aux professionnels d'étudier les résultats financiers de leur établissement et de les comparer, dans certaines conditions, avec ceux de leurs collègues, afin de définir une meilleure stratégie. De fait, les chiffres proposés sont ceux des libraires inscrits à cet outil, mis au point et commercialisé par Tite-Live, et non ceux de l'ensemble des libraires indépendants.

 

Néanmoins, les données révélées par le SLF offrent un bon aperçu de la situation des libraires indépendants pour les 8 premiers mois de l'année 2016, et indiquent que le chiffre d’affaires moyen des librairies progresse de 1,9 % par rapport à la même période de 2015.

 

En 2015, déjà, la progression du chiffre d'affaires des libraires indépendants avait été remarquée par le SLF : en mars 2016, le Syndicat annonçait ainsi une hausse de 2,7 % du CA sur 2015, quand le marché du livre dans son ensemble faisait état d'une croissance de 1,5 %.

 

Les mois de juillet et août 2016 n'ont toutefois pas été exceptionnels, note le SLF, puisque « les ventes en magasin se sont contractées de 2,8 % ». « De janvier à août, leur évolution est néanmoins quasiment stable par rapport à la même période en 2015 (- 0,3 %) », souligne toutefois l'organisation professionnelle. 

 

La bonne nouvelle vient du secteur scolaire, qui restait un peu à la traîne en 2015 : la situation est totalement différente en 2016, année de réforme des programmes scolaires. En conséquence, « les ventes aux collectivités – bibliothèques, établissements d’enseignement – ont cru de manière forte depuis janvier (+12,3 % par rapport à la même période de 2015) », souligne le Syndicat.

 

À l'inverse, les acquisitions dans le cadre de marchés publics soulèvent des inquiétudes au vu de la baisse des budgets d'acquisitions, qui touche de nombreux établissements de lecture publique en France. La baisse des dotations des collectivités avait été réduite de moitié par le gouvernement après la mobilisation des maires, mais les bibliothèques et médiathèques ont subi de plein fouet la politique d'austérité.

 

À lire aussi : L'édition française en chiffres

 

« Au global (ventes en magasin et ventes aux collectivités), les librairies indépendantes enregistrent une progression de 1,9 % depuis le début de l’année », termine le SLF.

 

L'année 2016 pourrait donc prolonger la satisfaction de 2015, d'autant plus qu'un grand best-seller, le nouveau tome d'Harry Potter, L'Enfant maudit, débarquera le 14 octobre prochain dans les librairies françaises.