Le Clézio, porte-parole du dialogue entre les cultures

Clément Solym - 08.12.2008

Edition - Société - Le - Clézio - prix


A son arrivée à Stockholm, l’écrivain a donné une conférence de presse qui lui a permis de revenir sur les intérêts principaux que revêt pour lui l’obtention du prix Nobel de littérature. En premier lieu, ce titre permettra de donner plus de poids à ses mots : « Le prix Nobel, je pourrais comparer cela à un micro. On est entendu. Quand on n'a pas cette reconnaissance internationale, très souvent on parle et on n'est pas écouté ».

Poussant davantage la réflexion, l’écrivain avance l’idée que « La littérature, c'est favoriser quelque chose dont on ne parle pas beaucoup qui est absolument indispensable qui est l'interculturalité. Toutes les cultures doivent communiquer entre elles, il ne doit pas y avoir de culture dominante. » Le Clézio se dit, à ce titre, « militant de l’interculturel ».

L’auteur de Ritournelle de la faim se reconnaît tout à fait dans les mots choisis par l’Académie pour le qualifier : « l'écrivain de la rupture, de l'aventure poétique et de l'extase sensuelle, l'explorateur d'une humanité au-delà et en-dessous de la civilisation régnante ».

A travers la littérature, Le Clézio cherche l’universalité. L’écrivain recevra mercredi prochain son prix des mains du roi de Suède avec un chèque de 10 millions de couronnes suédoises (930.000 euros).


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.