Le Clézio renoue avec le continent qui a inspiré sa plume

Julien Helmlinger - 26.04.2013

Edition - International - Le Clézio - Prix Nobel - Foire du livre de Bogota


Jean-Marie Gustave Le Clézio, lauréat du Prix Nobel de littérature millésime 2008, va retrouver l'Amérique latine, un continent qui lui a « redonné le goût d'écrire », et ce, 40 ans en arrière, lorsqu'il s'immergea un temps au sein d'une tribu amérindienne. Et cette fois, c'est en qualité d'invité d'honneur de la 26e Foire internationale du livre de Bogota qu'il retourne à cette source qui lui redonna son inspiration.

 

Comme le rapporte l'AFP, l'écrivain breton, âgé aujourd'hui de 73 ans, n'a rien oublié des forêts tropicales, là où, quelque part entre la Colombie et le Panama, il s'est immergé un temps au sein de la communauté des Embera, entre les années 1970 et 1974.

 

Et si l'homme de lettres manquait à cette époque d'inspiration, cette « société métissée, mélangée, extravertie », qui lui paraissait « sortir tout droit d'un film », l'a visiblement si bien passionné qu'il ne la quitta que contraint sous les menaces de la malaria dont il se trouva atteint, et de l'arrivée des premiers narcotrafiquants.