Le “click and collect” séduit les acheteurs de bandes dessinées

Antoine Oury - 11.07.2019

Edition - Librairies - click and collect BD - librairie click and collect - librairie bande dessinee


La société Bubble, application qui permet de créer des collections de bandes dessinées, comics et mangas sur son smartphone, mais aussi de réserver des titres auprès de certaines librairies, dévoile quelques chiffres tirés de ses propres données. L'outil travaille en effet avec une centaine de librairies, et a mené une enquête auprès de ses usagers pour mieux les connaitre.

Akileos, éditeur de bandes dessinées
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 

Partenaire d'une centaine de librairies françaises et belges, l'application Bubble assure qu'environ 1500 réservations de bandes dessinées, retirées ensuite par les utilisateurs dans les boutiques, sont réalisées chaque mois à l'aide de l'outil disponible sur iOS et Android. Bubble met ainsi en avant la collaboration entre le service numérique, pour son côté pratique et immédiat, et les librairies physiques, pour la relation et le contact.

Les données présentées par l'application Bubble sont à remettre en perspective : elles représentent avant tout les profils et les habitudes des usagers de l'appli, et pas seulement des lecteurs de bandes dessinées.

Les usagers sont en majorité des hommes (à 82 %), salariés ou cadres (76,8 %) et réalisent à 97,7 % des achats pour eux-mêmes, en majorité du neuf (86,8 %), pour un budget mensuel de 20 à 50 €. 70,7 % des 534 utilisateurs de l'application interrogés dans le cadre de l'enquête utilisent le service click and collect de l'application, qui permet de commander ou réserver un ouvrage sur Bubble avant de venir le chercher en librairie.
 

D'autres données, tirées d'une étude réalisée par l'institut GfK, confirment un profil moyen du lecteur de bandes dessinées comme grand lecteur et grand acheteur : ce sont en effet 18 ouvrages que les clients BD achètent chaque année, contre 13 titres de littérature générale – pour un panier moyen de 194 € en lectures, dont 63 € strictement en BD.

Les acheteurs de littérature générale ne dépenseraient, eux, que 148 € annuellement.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.