Le CNL, lieu de représentation professionnelle et parlementaire

Antoine Oury - 23.01.2015

Edition - Economie - Centre national du livre CNL - Conseil d'administration - parité auteurs éditeurs


Un arrêté publié hier dans le Journal officiel apportait des modifications au conseil d'administration du Centre National du Livre, CA qui détermine les grandes politiques de l'établissement public. La composition de ce conseil a été grandement revue, afin d'atteindre une parité entre auteurs et éditeurs. Et deux parlementaires feront prochainement leur entrée, pour veiller à son bon fonctionnement.

 

 

Rencontre avec Myriam Anissimov (Montreuil librairie Folies d'encre)

Le CNL, en librairie (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Un premier décret, publié le 1er décembre 2014, avait précisé l'entrée de deux parlementaires au sein du conseil d'administration de l'établissement public sous tutelle du ministère de la Culture. « Le président de chaque assemblée désignera un député, et un sénateur, pour assurer le contrôle parlementaire de l'établissement », précise Vincent Monadé, le président du CNL. La lettre de la ministre aux présidents des assemblées vient de partir.

 

Les deux parlementaires représenteront 9 % d'un conseil d'administration qui évolue fortement : ainsi, une parité totale a été établie entre les auteurs (3, dont une traductrice, métier assimilé à celui de l'auteur) et les éditeurs (3, contre 5 auparavant).

 

Des représentants des ministères des Affaires étrangères et de l'Éducation nationale font également leur entrée, et rejoignent le représentant du ministère de l'Économie, budget oblige. Le chef du service du livre et de la lecture du ministère de la Culture rejoint également le CA.

 

Un représentant des bibliothèques a quitté la table, tandis que Bruno Racine, président de la BnF, assistera aux conseils d'administration. « L'intervention du CNL auprès des bibliothèques est moins forte qu'auparavant », reconnaît le président du CNL. L'entrée des directions régionales des affaires culturelles (DRAC) et de la Fédération interrégionale du livre et de la lecture était indispensable.

 

Le CNL considère que les présidents du SLF et de l'ABF « représentent la profession, en raison du poids conséquent qu'ils incarnent ». Les membres du CA « sont nommés par arrêté du ministre chargé de la culture sur proposition des organisations nationales issues des professions et activités concernées », pour un mandat de trois ans, renouvelable. Chacun des membres représente 1 voix lors des votes, comme le président du Centre.

 

La liste presque complète est disponible à cette adresse, sur le site du CNL.