Le Codex Calixtinus dérobé à la cathédrale de Saint Jacques de Compostelle

Clément Solym - 07.07.2011

Edition - Justice - saint - jacques - compostelle


La ville Saint-Jacques-de-Compostelle est en deuil. On vient de dérober le Codex Calixtinus, aussi connu sous le nom de Liber Sancti Jacobi ou Livre de Saint Jacques. Abrité dans la cathédrale de la ville, l'ouvrage, d'une valeur inestimable, a été dérobé.

Le manuscrit, illustré, datait de 1140 et servait, en quelque sorte, de tout premier guide de voyage pour l'Europe. Des voleurs professionnels s'en sont emparés, probablement dimanche après-midi, en l'arrachant au coffre situé dans les archives de la cathédrale. Et ce n'est que mardi que le doyen s'est aperçu de sa disparition. Plusieurs heures durant, les religieux se sont lancés à sa recherche, avant de se décider à contacter la police.


Évidemment, la sécurité avait été renforcée, assure-t-on, mais on est encore loin, bien loin (et pourtant, si près de Toi, Seigneur...) de ce que l'on peut avoir dans une banque ou une bijouterie, constate la presse locale.

En effet, cinq caméras de sécurité étaient utilisées pour surveiller l'endroit, mais aucune ne visait directement le coffre où reposait le Précieux. Gollum a immédiatement été écarté de la liste des suspects.

Selon les premières hypothèses lancées par la police, il est possible qu'un courtier spécialisé dans les manuscrits rares et anciens soit à l'origine de ce vol, ayant commandité l'opération. Mais aucune preuve n'a pour le moment été avancée pour étayer la thèse.

L'ouvrage avait été écrit par Aimeric Picaud, un moine français, qui s'était mis à raconter le pèlerinage effectué vers Saint-Jacques-de-Compostelle. C'est aussi un récit de la manière dont le corps de Saint Jacques a été transporté sur un radeau en Judée, sans rames ni voiles, et qui a traversé la Méditerranée ainsi, voyageant jusqu'à arriver au nord-ouest de l'Espagne.

Puis, il fut enterré, et la ville devint alors cette prestigieuse destination du monde religieux.

La police a mobilisé ses forces pour enquêter sur cette disparition, d'autant plus regrettable que le manuscrit n'est présenté au public que dans de très rares occasions.