Le comportement prédateur d'Amazon sur le prix du livres numérique

Clément Solym - 17.12.2009

Edition - Société - comportement - predateur - amazon


Y'a-t-il une loi du silence qui s'abat sur les acteurs de l'édition face aux tarifs que pratique Amazon ? Bob Livolsi, fondateur de Books On Board, boutique de vente d'ebooks indépendante n'y a pas été par quatre chemins durant le Mediabistro's eBook Summit.

« À la fin de la journée, les gens doivent avoir le courage de parler. Le comportement prédateur d'Amazon pèse lourdement sur l'industrie et la Federal Trade Commission devrait y prêter attention. Au final, les auteurs paieront cela de leurs propres revenus. C'est une attaque contre la littérature qu'Amazon puisse prendre le contrôle de l'industrie. Ils estiment vraiment qu'ils seront l'iTunes de la littérature. »

Mais la réalité est toute autre : Amazon ne vise qu'un monopole estime Bob. Et de parler d'escroquerie menée par une société importante, qui nécessite que tout le monde se réveille. Parce que cette pratique du marchand n'a pas contribué à accroître le marché, mais plutôt à le centrer sur lui. Et les lois anti-trust auraient peut-être bien raisons d'être ressorties.

De fait, nous le savons (aux huiles douces naturelles), le choix d'Amazon de pratiquer des prix bas relève avant tout d'un choix stratégique. En vendant peu cher, Amazon accapare l'attention et retient les consommateurs, et en fournissant des livres sous format propriétaire, il devient un monopole et impose son environnement numérique... CQFD.

Or, le problème, qu'évoque notamment Andrew Weinstein, de Ingram Digital, c'est que le consommateur n'y voit que du feu : seuls les professionnels, et encore, pas tous, saisissent les dangers et les risques. Il s'agit bien d'un bras de fer misant sur le long terme. Sauf que dans le domaine du livre numérique, le long terme...

Durant cette conférence, une amusante question aura été soulevée : celle de l'encre électronique et de ses limitations dans les lecteurs ebook d'aujourd'hui. Le problème de l'éclairage est pointé par les consommateurs qui veulent lire dans leur lit et privilégient alors leur netbook qui éclaire fort, certes, mais permet de lire dans son lit sans lampe de chevet...

On se doute qu'après l'envolée lyrique de Bob, c'est une ovation qui aura conclu son intervention. Il est clair que « l'arithmétique de cette politique de prix ne tient juste pas debout », précisait-il. À terme, cela contraindra les auteurs à voir le prix de leur livre baisser et donc leurs revenus et finalement, leur capacité à vivre de leur travail.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.