Le coupable de l'incendie de la librairie à Aubusson a été condamné

Camille Cado - 12.03.2019

Edition - Société - librairie incendie criminel - incendie librairie Aubusson - condamnation librairie Aubusson


En décembre dernier, un incendie criminel avait ravagé la librairie Au Petit Bonheur située à Aubusson (Creuse), un jeune sans domicile fixe avait été arrêté et maintenu en détention. Après 3 mois d'attente, le jugement vient de tomber : le jeune homme de 22 ans a été condamné à 2 ans de prison ferme.

Burn Ed Burn
(photo d'illustration - crédit : domaine public)

Tout a commencé dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 décembre, lorsqu'un incendie s'est déclenché dans le centre-ville d’Aubusson. Les flammes ont ravagé la librairie Au Petit Bonheur et le cabinet d'un podologue situé juste au-dessus. Les deux appartements à l’étage supérieur ont également été dégradés.

Le principal suspect, un sans domicile de 22 ans, avait rapidement été interpellé et placé en détention provisoire. Très alcoolisé ce soir-là et sous l’emprise de drogue, un briquet avait aussi été retrouvé sur le jeune homme.  « Il ne peut pas nier sa participation », mais ne se souvient de rien, avait alors affirmé le procureur de la République Bruno Sauvage.

Alors qu'il devait être jugé le lundi 10 décembre en comparution immédiate au tribunal de Guéret pour « destruction d'un bien par un moyen dangereux en état de récidive légale », ce dernier a demandé un report pour préparer sa défense. C'est donc le lundi 11 mars que le jugement a enfin eu lieu. 
 
 

Le mystère du motif


Et si le jeune homme a été condamné à 2 ans de prison ferme, le procès n'a pas élucidé le motif du délit.  « Je ne me souviens pas des faits. Je sais que c’est moi, car je me souviens être sorti du truc de livres », avait-il affirmé en visioconférence depuis la bibliothèque de la maison d’arrêt début décembre. Le prévenu avait déjà été condamné 6 fois auparavant. 
Karine Férat, la libraire, ainsi que le podologue n'étaient pas présents à l'audience. Leurs avocats ont expliqué le choc qu'ils ont subi, ainsi que les pertes auxquels ils ont dû faire face. Le jeune homme de 22 ans devra aussi rembourser les victimes. Le chiffre est tombé pour le préjudice de la librairie et correspond au total à près de 21 000 euros. Celui du podologue devra être fixé lors d'une autre audience en septembre prochain. 
 

Au Petit Bonheur se relève


Pour cette librairie qui avait tout perdu, des livres et des dons ont été récoltés dans la commune d'Aubusson. Un bel exemple de solidarité qui a ainsi permis à Karine Férat de rouvrir un nouveau magasin. C'est avec l'aide la mairie que la libraire a pu trouver un nouveau local non loin de son ancienne boutique. 

La nouvelle librairie a rouvert ses portes à la mi-janvier, et porte de nouveau comme nom « Au petit bonheur ». 
 


Via France Bleu


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.