Le débat sur Shakespeare se poursuit

Xavier S. Thomann - 05.07.2013

Edition - International - Shakespeare - Alexander Waugh - TV


Alexander Waugh fait partie de ceux qui pensent que Shakespeare n'est pas le véritable auteur d'un certain nombre des pièces qu'on lui attribue. Il vient de proposer aux experts et autres universitaires qui le prennent pour un illuminé de venir débattre avec lui à la télévision anglaise.

 

 Shakespeare Statue

Statue de Shakespeare, à Chicago,

Scott Rettberg, CC BY-SA 2.0

 

 

Il estime qu'un débat en bonne et due forme sera en mesure de faire éclater la vérité, qui, selon lui, reviendrait à retirer à Shakespeare la paternité de certaines de ses oeuvres. « Les universitaires sont coincés, ils n'ont pas de preuves », avance Waugh. 

 

Waugh a récemment participé à un livre collectif sur la question, intitulé Shakespeare Beyond Doubt? et qui met en avant les principaux doutes que l'on peut avoir concernant la paternité de l'oeuvre attribuée à Shakespeare. Le titre était une référence au Shakespeare Beyond Doubt, écrit par des universitaires pour démonter les thèses de Waugh. 

 

Selon ce dernier, beaucoup d'experts refusent de se confronter aux preuves qui mettent en doute la paternité du dramaturge britannique. En bref, la principale thèse de Waugh revient à mettre en cause Shakespeare comme l'auteur de ses pièces sous prétexte qu'il n'aurait pas eu l'éducation nécessaire pour les écrire. Les références culturelles et historiques qui figurent dans ses pièces ne seraient pas compatibles avec son éducation de quidam. 

 

Du coup, selon Waugh, William Shakespeare n'est autre qu'un nom de plus ou d'emprunt. Stanley Wells qui s'oppose aux thèses de Waugh ne refuse pas le débat. Il dit avoir répondu aux thèses de son adversaire et qu'à certaines conditions un débat télévisé n'est pas exclu.