Le départ d'Oprah Winfrey : l'édition arrivera à survivre, facilement

Clément Solym - 24.11.2009

Edition - Société - Oprah - Winfrey - édition


Voilà quelques jours, Oprah Winfrey a annoncé via le producteur de l'émission qu'elle achèverait la 25e saison de son one-woman-show l'an prochain et qu'elle mettrait un terme à ce rendez-vous. Vous ne pouvez pas l'avoir raté, même Livres Hebdo en a parlé. Or, dans l'émission, on retrouvait un club de lecture qui servait grandement les intérêts des éditeurs qui voyaient leur ouvrage sélectionné.


Au point même qu'en France, Ronald Blunden, de Hachette, avait proposé que l'on mette en place sur le service public une émission de ce genre, ou inspirée, pour booster les ventes de livres.

Grand bien en a pris à France Television de ne pas suivre les propositions de cet homme, nous rapporte GalleyCat.

En effet, si l'on a pu craindre outre-Atlantique que la perte d'Oprah Winfrey soit synonyme de pertes de ventes, un éditeur senior a fait le clair sur la situation dans un courrier bien senti. Selon lui, les choix d'Oprah avaient la réputation d'être un bon filon pour exploiter un livre. « Nous ne publions pas de livres pour qu'ils soient à son goût, et qu'elle puisse nous faire faire une bonne année. » En fait, on se mettrait le doigt dans l'oeil en croyant cela.

Les grands succès n'ont absolument rien à voir avec Oprah Winfrey, que l'on parle de Stieg Larsson, Freakonomics, ou encore Twilight, ajoute-t-il, plein d'entrain. C'est le bouche à oreille qui compte le plus. « L'édition existait avant elle et continuera sans elle, tant que nous continuons de bien faire notre boulot. »

J'adore !