Le dernier livre de François de Closets relance le débat sur l'orthographe

Clément Solym - 07.09.2009

Edition - Société - François - Closets - réforme


Dans son dernier ouvrage, Zéro faute, François de Closets relance le débat sur la nécessité d’une réforme de l’orthographe. Avec l’apparition de nouvelles façons d’échanger par écrit, entre le langage texto et msn, la jeunesse a un sacré train d’avance. Mais, si on ne légifère pas sur la question, cela laisse la porte ouverte à un grand n’importe quoi.

Voici donc François de Closets qui vient se jeter dans le débat en proposant la mise en place de règles orthographiques nettement assouplies. Pour étayer son argumentation, il avance que l’orthographe serait  trop complexe à intégrer pour la moitié de la population, ce qui entraînerait une ségrégation de fait.

Même s’il est vrai que le français comporte quelques petites subtilités d’écriture qui font tout son charme, de là à dire que tout un chacun n’est pas capable d’arriver à l’écrire correctement, il y a un pas que, de notre côté, nous ne franchirons pas aussi allègrement !

Toute matière requiert un minimum de travail afin de progresser et d’arriver à un niveau satisfaisant, l’orthographe en fait partie au même titre que n’importe quelle autre…

Afin de ne pas perdre de temps à enseigner l’orthographe, François de Closets propose même de généraliser l’emploi à l’école de correcteurs orthographiques. Cela permettrait alors de se concentrer sur les apprentissages essentiels… Toutefois, rien ne sert de vouloir aller de l’avant quand on ne maîtrise même pas le code qui permet l’échange d’informations entre les individus.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.