Le dernier roman de Milan Kundera traduit en espagnol

Louis Mallié - 04.07.2014

Edition - International - Kundera - Espagne - Tusquets


Le monde des lettres espagnol se réjouit : La fête de l'insignifiance, dernier roman de Milan Kundera, sera traduit en espagnol et publié de 2 septembre prochain. D'abord paru en Italie, puis en mars dernier dans la collection blanche de Gallimard, l'ouvrage avait rencontré un franc succès.

 

 

 Milan Kundera, 1980

Elia Cabot, CC BY-SA 2.0

 

 

L'ouvrage paraîtra donc dans la célèbre maison espagnole Tusquets Editores, fondée en 1969 par Beatriz de Moura et Óscar Tusquets. La traduction sera assurée par l'éditrice elle-même. L'œuvre brasse plusieurs thèmes chers à l'auteur, depuis longtemps proposé pour l'obtention du Prix Nobel de Littérature : maternité, sexualité, pouvoir, le tout couvert de son humour et de son ironie habituels. 

 

« Il s'agit d'un spectacle de marionnettes sur Staline et l'URSS, se terminant en pantomime » résume un critique espagnol d'Il Manifesto. À propos du livre, les éditions Gallimard notaient de leur côté que l'auteur y « réalise enfin pleinement son vieux rêve esthétique, qu'on peut ainsi voir comme un résumé surprenant de toute son œuvre »

 

Mentionnant les éditions italiennes et françaises, le journal El Mundo n'a quant à lui pas hésité à qualifier la traduction espagnole de « geste de l'écrivain tchèque d'expression française à ses éditeurs de la péninsule. »