Le dictionnaire d'argot rédigé par Anthony Burgess enfin retrouvé

Laurène Bertelle - 08.06.2017

Edition - International - Anthony Burgess argot - orange mécanique auteur - dictionnaire anthony burgess


Près de 25 ans après sa mort, de nouveaux textes de l’auteur de L’Orange mécanique, Anthony Burgess, ont été découverts. Il s’agit des débuts d’un dictionnaire sur l’argot que l’auteur, passionné de linguistique, avait entamé. L’occasion de redécouvrir quelques mots fleuris et à la signification obscure, tels que « abdabs » ou « abfab ». 

 
Anthony Burgess autograph #autógrafo #autograph #escritor #author #writer #anthonyburgess #manchester #clockworkorange #british
Anthony Burgess (Mark Hillary, CC BY 2.0)
 


L’auteur Anthony Burgess, né en 1917 et mort en 1993, est particulièrement connu pour son roman L’Orange mécanique, publié en 1962, et adapté au cinéma par Stanley Kubrick en 1971. En France, le roman a été traduit pour la première fois en français en 1972 par George Belmont et Hortense Chabrier et publié aux éditions Robert Laffont.

Mais Anthony Burgess était aussi un très grand passionné de linguistique, et s’intéressait plus particulièrement à l’argot, à tel point qu’il avait commencé la rédaction d’un dictionnaire consacré à ce langage.
 

Un dictionnaire retrouvé 24 ans après la mort de son auteur
 

L'existence d'un tel dictionnaire avait été mentionnée par l'auteur lui-même, mais l'ouvrage semblait avoir été perdu. Le journal The Guardian annonce toutefois que le dictionnaire a bel et bien été retrouvé dans les archives de l'International Anthony Burgess Foundation, une association basée à Manchester, où l'auteur est né.
 

« Nous sommes ravis d'avoir fait une découverte aussi importante et excitante pendant que nous cataloguions la collection, s'est réjouie Anna Edwards, l'archiviste de la fondation. Nous avons trouvé des fragments du dictionnaire au fond d'une boîte en carton, rangés sous des vieux draps. Je suppose que la raison pour laquelle nous ne les avions pas trouvés avant était que la boîte semblait remplie d'objets ménagers, pas de textes littéraires. »

 

Les fragments retrouvés témoignent de plusieurs centaines de mots commençant par les lettres A, B et Z, tels que « abdabs », « abfab » ou encore « arse », dont le choix et les définitions sont toutefois contestables. Le lexicographe Jonathon Green, qui travaille la fondation et qui a lui-même passé 17 ans sur l'élaboration de son Green's Dictionary of Slang, remarque quelques erreurs de la part de l'auteur. Selon lui, Anthony Burgess avait légèrement sous-estimé la difficulté que représente la réalisation d'un dictionnaire sur l'argot, un vocabulaire qui évolue sans cesse.

 

L'auteur l'avait sans doute réalisé lui-même, puisqu'il décida d'abandonner sa tâche après avoir terminé les lettres A et B, alors même que les éditions Penguins avaient montré leur intérêt pour son travail, car il s'était rendu compte que certains mots étaient déjà dépassés.

 

Anthony Burgess et son Orange mécanique de retour pour une édition anniversaire

 

Mais Anna Edwards démontre aussi que l'intérêt de l'auteur pour l'argot s'est retranscrit, au-delà de ce dictionnaire, dans la plupart de ses romans, de l'argot de l'ère élisabéthaine dans Nothing Like the Sun à celui de l'armée dans La Symphonie Napoléon (traduit par Georges Belmond et Hortense Chabrier et publié en France en 1977 chez Robert Laffont), en passant par l'argot qu'on pouvait entendre à Manchester, dans les années 1920, dans Pianistes (The Piano Players, publié en France en 1989 par Grasset dans une traduction de Jean-Pierre Carasso). 

Sans oublier L'Orange mécanique, bien sûr, dans lequel Anthony Burgess invente un langage bien particulier appelé le Nadsat.

 

Par ailleurs, Jonathon Green ajoute que même s'il peut paraître désuet, le dictionnaire de Burgess reste « fascinant, à la fois pour ses nombreux fans et pour les lexicographes spécialistes. » Un beau cadeau pour célébrer cette année les 100 ans de la naissance de l'auteur de L'Orange mécanique.


Et pour ne pas vous laisser dans l'ignorance, voici, en anglais, les définitions par Anthony Burgess des mots "abdabs" et "abfab" rapportés par The Guardian :
 

Abdabs (the screaming) – Fit of nerves, attack of delirium tremens, or other uncontrollable emotional crisis. Perhaps imitative of spasm of the jaw, with short, sharp screams.

 

Abfab – Obsolescent abbreviation of absolutely fabulous, used by Australian teenagers or ‘bodgies’.