Le directeur de la foire de Francfort pour un renouveau de son secteur

Clément Solym - 22.09.2011

Edition - Société - livre - francfort - foire


Jurgen Boos dirige la plus grande foire du livre du monde. Sur le blog de la foire, il vient de publier ce qui pourrait être un discours inaugural, où il présente quelles orientations il a donné à sa foire. Et défend son nouveau motto : Neues Denken. Pour une nouvelle réflexion.

Ces quelques dernières années bien plus qu'avant, ce mot d'ordre est d'actualité.


Le changement dans la rupture continue

En allemand, neu veut dire nouveau et neuf. Boos joue sur ce double sens, entre la nouveauté absolue et la rupture dans la continuité. Jurgen Boos répète ce que nous-mêmes répétons à l'envi, qu'avec Internet, le livre et l'écrit le livre connaissent leur plus grande rupture technologique depuis l'invention de l'imprimerie.
 

 


Pour le patron de la foire de Francfort, cela ne va pas seulement être une question de format, mais aussi d'organisation et de formes de travail facilitées par les nouvelles technologies. Car « il reste une constante à travers tous ces changements, c'est le besoin fondamental de contenu distrayants et pertinents. »

C'est pour cela qu'il invite à sa foire des entreprises de jeu et de films dans la zone Sparks (étincelles). Parce qu'il est convaincu que le contenu multimédia fera partie intégrante des prochaines générations de livre.


Le livre nouveau arrive

La définition du livre de l'UNESCO lui semble être en train d'éclater. Rien de moins sûr aujourd'hui qu'un livre soit une « publication non périodique imprimée comptant au moins 49 pages, pages de couverture non comprises, éditée dans le pays et offerte au public ».

Les contenus deviennent fluides mais n'en sont pas moins novateurs, de la science physique aux bandes dessinées. Et c'est à présent le sujet des contenus qui préoccupe Boos (notre actualitté), leur forme concrète devenant relativement secondaire. Par contenu nous entendons ce qui nous touche le plus : les idées, les histoires, les représentations.


Un lieu de rencontre

Pour Boos, avant les œuvres présentées, c'est sa population qui fait la richesse de sa foire. Les meilleurs créatifs du livre viennent du monde entier pour se rencontrer à Francfort, et vendre leurs produits et les contenus de demain (notre actualitté).

La foire sert à trouver de nouveaux partenaires, à préparer des marchés et initier des projets communs, à, en un mot, coopérer. C'est pour ça qu'il n'hésite pas à placer des populations différentes côte à côte et favorise la tenue de milliers de conférences.

(Via Le blog de la foire de Francfort)