Le droit de prêt britannique relativement stable, en attendant l'ebook

Antoine Oury - 27.01.2015

Edition - International - Royaume-Uni - bibliothèque paiements - droit de prêt public lending right


Depuis la période 2011/2012, la rémunération globale issue du Public Lending Right, le droit de prêt britannique, a baissé de manière régulière. Les derniers chiffres dévoilés, qui couvrent la période entre juillet 2013 et juillet 2014, s'arrêtent à 6 millions £ à partager entre 22.053 auteurs, soit une diminution de plus de 5 % par rapport à la période précédente.

 


British Library Gate

(Ian Muttoo, CC BY-SA 2.0)

 

 

Le Public Lending Right concerne uniquement les livres papier, et il est versé aux auteurs dont les livres sont empruntés dans les bibliothèques du pays, selon un ratio sur le nombre d'emprunts. Pour la période de juillet 2013 à juillet 2014, il a été revu à la hausse, à 6,66 pence, contre 6,20 pence pour le taux précédent.

 

Ce relèvement est dû à des économies réalisées sur les frais de fonctionnement du droit de prêt, dont la gestion a été confiée à la British Library en 2013, mais aussi à une baisse du nombre de livres empruntés. Par ailleurs, seulement 22.053 auteurs ont enregistré leurs différents ouvrages pour prétendre au PLR, contre 22.372 au moment du paiement précédent, en février 2014.

 

190 auteurs se sont qualifiés pour recevoir la somme maximale au titre du PLR, soit 6.600 £, un chiffre en légère baisse. 281 auteurs recevront entre 5.000 et 6.600 £, 359 entre 2.500 et 4.999 £. Parmi les auteurs inscrits au programme, certains ne reçoivent aucun paiement, soit parce que leurs ouvrages n'ont pas été empruntés, soit parce que la somme qui leur est due est inférieure à 1 £.

 

Les statistiques de prêts sont relevées auprès de 44 bibliothèques du pays, pour calculer la rémunération de chaque auteur. Depuis la mise en place du droit de prêt en 1979, 144 millions £ ont été versées aux auteurs, qui ne sont pas toujours au courant de la nécessité de s'inscrire.

 

Pour le paiement du droit de prêt, le gouvernement britannique avait mis à disposition 6,6 millions £, contre 6,9 millions £ pour la période précédente. Les auteurs devraient toucher les sommes dès le mois de février prochain.

 

Le prochain règlement du droit de prêt prendra également en compte les prêts de livres numériques et de livres audio, suite à l'adoption du Digital Economy Act, en juillet 2014.

 

(via The Bookseller)