Le e-G8 : le numérique, c'est la panacée !

Clément Solym - 24.05.2011

Edition - Société - eg8 - réunion - sarkozy


Le e-G8 s'ouvre demain à Paris. Les journalistes s'interrogent sur la manière dont le gouvernement conçoit l'avenir économique et éthique du numérique. La France devrait investir dans le numérique, c'est désormais une évidence...

Le rapport élaboré par Coe-Rexcode constate que l’industrie productrice de matériels et d’équipements numériques disparaît en France, et préconise d’investir dans les infrastructures de réseaux à très haut débit : fibre optique pour l’Internet fixe, LTE pour l’Internet mobile. Les retombées économiques s’élèveraient à 0,2 points de croissance par an en France.

En 2008, l'économie numérique aurait ainsi produit 7,3 % du PIB américain, contre 4,7 % du PIB français. Une étude du cabinet Mc Kinsey évalue à 15 % les gains de rentabilité générés pour les entreprises par l'intégration d'Internet dans leurs pratiques.  En Europe, seule l'Allemagne serait compétitive. (via Les Echos)

Un gouvernement optimiste

Selon Laure de la Raudière, chargée des médias et du numérique, « l'économie numérique, c'est 25% de la croissance, elle a créé 700 000 emplois depuis quinze ans et va en créer 450 000 d'ici 2015. On a tous les atouts en France pour être un leader mondial dans ce domaine. On est en avance par rapport à l'utilisation des nouveaux outils. » Les projets seraient de déployer le très haut débit, et d'étendre la licence 4G à tout le territoire. (voir France Culture)

Fermer la Toile ?

Bernard Kouchner s'est ouvert au journaliste Frédéric Martel des intentions qu'il prêterait au Président, à savoir de vouloir filtrer la communication sur la Toile pour éviter la communication des « cyberdissidents », assimilés à des « cyberdélinquants ».

« Bernard Kouchner a compris qu'Internet était un outil favorable à la démocratie. Il y a eu un combat entre lui et ses conseillers d'une part, et L’Élysée avec Nicolas Sarkozy d'autre part, qui a bloqué toutes les tentatives d'imaginer un Internet ouvert, et qui était hostile à la liberté d'expression et n'a pas voulu défendre les cyberdissidents tout au long de l'année 2010. » (re sur France Culture)

Une conférence doit être « l’occasion de promouvoir les initiatives de régulation, en particulier la loi Hadopi ».



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.