Le Fair Friday, un commerce vertueux et solidaire s'installe en Suisse

Cécile Mazin - 29.11.2018

Edition - Librairies - Fair Friday Suisse - pauvreté lutte opération - commerce vente solidarité


Lancé originellement comme une campagne de communication contre la surconsommation qu’entraîne le Black Friday, suivi du Cyber Monday, le Fair Friday fut un succès. À l’initiative de cette opération, les libraires suisses Payot, qui proposaient aux clients d’avoir un geste solidaire.


Black Friday
Jim Bauer, CC BY ND 2.0
 


L’opération a largement dépassé le cadre des librairies : invités à y prendre part, ce sont 123 magasins partenaires de « Fair Friday » qui se sont mobilisés. Ensemble, ils ont récolté 35.836,25 francs suisses : un grand et chaleureux merci à tous les clients !
 
La première opération « Fair Friday » (23-24 novembre 2018), à laquelle ont participé 66 enseignes pour 123 points de vente à travers la Suisse romande, a permis de récolter cette somme totale en suggérant simplement aux clients d’« arrondir » volontairement le montant de leurs achats en faveur de Caritas Suisse, partenaire du projet. Le résultat a dépassé les attentes, et prouve que cette démarche répond à une véritable envie de sens et de solidarité.
 
L’argent collecté est destiné à soutenir des personnes en situation de précarité en Suisse romande : il leur permettra de suivre des programmes de formation et d’insertion professionnelle organisés par Caritas Fribourg, Caritas Genève, Caritas Jura, Caritas Neuchâtel, Caritas Valais, Caritas Vaud et Caritas Suisse.
 


Et l'enseigne de s'adresser au public : « Les plus chaleureux remerciements vont donc à tous les clients qui ont répondu généreusement à cette sollicitation inédite, puis aux médias, dont l’intérêt et le soutien ont permis de toucher un grand nombre de magasins partenaires en peu de temps et surtout de faire connaître « Fair Friday » au public, et bien sûr à tous les magasins partenaires qui ont participé à cette 1ère édition ! »
 
2019 verra une nouvelle édition. 

En Suisse, plus d’un demi-million de personnes, dont 100’000 enfants, sont en situation de pauvreté, indiquent les partenaires. « Nous estimons qu’il est utile et nécessaire de sensibiliser et mobiliser les consommateurs/trices et citoyen(ne)s dans la lutte contre la pauvreté. Nous avons donc décidé de proposer une opération intitulée «Fair Friday», et de nous associer pour cela à Caritas et à son programme «Pauvreté, faisons-la disparaître!», lancé en 2009 et visant également à l’insertion des personnes en situation de précarité. »

Et d'ajouter : « Ces personnes sont tributaires d’une aide pour couvrir leurs besoins vitaux. Mais il ne peut s’agir que d’un objectif minimal. Les projets de Caritas visent à garantir de surcroît une existence sociale, incluant une participation à la vie sociale. Ils sont guidés par le principe de la promotion de l’autonomie et élargissent la marge de manœuvre dont disposent des personnes affectées par la pauvreté. »




Commentaires
Une pub bien pro-consommation de luxe inutile (Swarovski) pour conclure votre article sur le fair friday, et votre propos est complètement décrédibilisé !
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.