Le flop du scoop journalistique et éditorial sur la chute des Rangers FC

Clément Solym - 04.09.2012

Edition - International - Sun - Rangers FC - Phil Mac Giolla Bhain


Après avoir fait la publicité massive de la sortie d'un livre qui raconterait les coulisses de la chute du club de foot écossais Rangers FC, The Sun a fait une étrange volte-face. Le journal a décidé d'abandonner le projet après avoir essuyé des plaintes de fans en colère.

 

 

Un comportement qui rassure plus d'un fan, mais qui inquiète plus d'un journaliste. Jusqu'ici, tout semblait plutôt prendre une pente habituelle : des exclusivités sur un club de foot extrêmement suivi, et des groupes de supporters des rangers dévoués, un sujet qui assurait bien des ventes.

 

Mais l'erreur du Sun a été de croire qu'ils pouvaient confier l'écriture du livre sur l'état des médias en Écosse et sur la chute des Rangers (en troisième division de foot) à un « nationaliste celtique irlandais », ce qui va à l'encontre des valeurs du club, et que cela pourrait être toléré dans l'Écosse du XXIe siècle.

 

Phil Mac Giolla Bhain, l'auteur du livre La Chute – Comment les Rangers FC se sont auto-détruits, était pourtant un journaliste très respecté. Il avait réussi à obtenir quelques secrets de manigances derrière ce désastre financier. Mais la folle colère des supporters, qui se disputent pour savoir si l'auteur est réellement biaisé ou non dans son livre, ont conduit au retrait du projet. À l'appui, le blog de l'auteur jugé trop « offensif et sectaire », en réalité plutôt satirique à l'encontre du fanatisme qui entoure le club de foot. Un prétexte suffisant néanmoins pour laisser retomber les vagues houleuses.

 

« Phil Mac Giolla Bhain n'est pas l'un de nos journalistes et son blog dénigre l'ensemble du secteur. C'est pourquoi nous avons décidé de ne pas procéder à la diffusion du livre. Non PAS en raison de la réaction des médias sociaux. Non PAS à des intimidateurs du web. Mais parce que l'auteur - à notre insu - est enduit de sectarisme », tente d'expliquer The Sun.

 

Phil Mac Giolla Bhain de rétorquer aux menaces et à la décision du Sun : « Je pense que c'est un jour sombre pour le journalisme écossais, quand un titre majeur peut être ainsi contraint à l'auto-censure ». «L'aspect le plus inquiétant de toute cette affaire étant les menaces qui visaient Simon Houston, celui qui m'a interviewé. Une attaque contre un journaliste et une attaque contre le journalisme et, ipso facto, une attaque contre la démocratie ».