Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le fonds de soutien des éditeurs aux libraires menacé par la TVA

Nicolas Gary - 18.10.2013

Edition - Economie - fonds de soutien - librairie indépendante - 7 millions d'euros


Au cours des Rencontres nationales de la librairie, qui se déroulaient à Bordeaux en juin dernier, le président du SNE, Vincent Montagne, avait annoncé une mesure de soutien exceptionnelle des éditeurs pour les libraires. En effet, « la création est fragile », notait le président qui dévoilait alors la création d'un fonds de soutien de 7 millions € pour la librairie indépendante.

 

 

Vincent Montagne, aux Rencontres de la librairie

ActuaLitté CC BY SA 2.0

 

 

« Ces contributions volontaires, à verser en 2014, constitueront un fonds pérenne. La gestion en sera confiée à l'ADELC, qui pourra ainsi développer considérablement son aide aux librairies, selon des critères qui sont à affiner avec l'équipe de l'ADELC », déclarait le président du SNE devant la ministre de la Culture

 

Une décision rapidement saluée par le Syndicat de la librairie française : « Les libraires se félicitent de ce plan de mesures d'une ampleur inégalée jusqu'alors. Ils y voient la reconnaissance essentielle de leur rôle pour la diffusion du livre et de la lecture et la volonté de l'ensemble des professions et des pouvoirs publics de mettre en œuvre des actions concrètes et fortes pour assurer leur développement. » 

 

Or, cet élan de générosité, dont le président Montagne assurait qu'il avait « fait l'objet d'une adhésion totale du bureau » du SNE, était intimement lié à une mesure très attendue : celle du passage du taux de TVA pour les livres de 5,5 % à 5 %. Le delta de 0,5 % pouvait être reversé par les éditeurs pour abonder le fonds de soutien. Et en examinant le chiffre d'affaires des cotisants, le montant amenait grosso modo à la somme de 7 millions d'euros. 

 

Un petit problème se pose toutefois : hier, à l'Assemblée nationale, les députés ont voté en faveur du maintien d'un taux de TVA à 5,5 %. Une décision qui pourrait avoir certaines conséquences quant à la constitution du fonds de soutien. Pour l'heure, nous ne sommes pas parvenus à obtenir de commentaires des différents acteurs, et il faut noter que la contribution reposait sur une décision individuelle de chaque éditeur.