Le frère de Gabriel Garcia Marquez confirme la démence de l'écrivain

Clément Solym - 08.07.2012

Edition - International - Gabriel Garcia Marquez - démence - maladie


García Márquez, frappé par la démence ? Selon son frère, le romancier souffrirait des conséquences du traitement employé pour soigner son cancer. Et des effets secondaires apparaîtraient clairement, sur le prix Nobel de littérature de 1982. « Il a des problèmes de mémoire. Parfois je pleure, parce que je sens que je vais le perdre », explique Jaime García Márquez...

 

C'est à l'occasion d'une rencontre de Jaime García Márquez avec un groupe d'étudiants de Ruta Quetzal, à Carathagène, que ce dernier a confirmé les rumeurs sur la santé de son frère. Silencieux auparavant, pour ne pas empiéter sur la vie privée de Gabriel, il a finalement décidé de s'exprimer. 

 

Tous les livres de Gabriel Garcia Marquez,

dans notre librairie

 

 

 

En 1999, l'écrivain Gabriel contracte un cancer lymphatique. Et depuis, si la chimiothérapie lui a effectivement sauvé la vie, les dégâts provoqués par le cancer l'avaient déjà amplement affaibli. « Il garde toujours l'humour, la joie et l'enthousiasme qu'il a toujours eus », souligne le frère. Mais la démence sénile semble être un mal dont leur famille est coutumière : combinée avec la chimio, cela n'a pas arrangé la situation du romancier. 

 

D'ailleurs, si Jaime a décidé de prendre la parole pour expliquer l'état de santé de son frère, c'est avant tout pour mettre un terme aux rumeurs qui couraient. « Le fait est que l'on glosait beaucoup. Certaines choses étaient vraies, mais toutes reposaient sur des détails morbides. Parfois, j'ai le sentiment qu'ils préféreraient le voir mort, comme si sa mort apporterait de bonnes nouvelles. »

 

Résidant au Mexique, Gabriel García Márquez avait entamé une autobiographie, dont le second volume pourrait alors ne pas voir le jour. « Malheureusement, je ne pense pas que ce soit possible, mais j'espère que je me trompe », conclut le frère. Gabriel serait malgré tout en bonne forme, physiquement ; en juin dernier, le magazine colombien Kien & Kue avait rapporté que le romancier ne parvenait pas à reconnaître la voix de personnes très proches par téléphone.