Le Front de gauche a entendu l'appel des éditeurs français

Clément Solym - 16.03.2012

Edition - Société - Jean-Luc Mélenchon - Front de gauche - soutien à l'édition


Le Syndicat national de l'édition, (SNE) a diffusé hier une lettre ouverte aux candidats à la présidentielle 2012. Plusieurs recommandations, demandes et autres conseils, pour que le secteur du livre, première industrie culturelle en France, puisse continuer à vivre sereinement. 

 

En trois points, le Syndicat présente son projet de route 

1/ Mieux reconnaître le rôle de l'éditeur

2/ Préserver la diversité culturelle de l'édition, y compris dans l'environnement numérique

3/ Réaffirmer le droit d'auteur à l'ère du numérique

4 Promouvoir la lecture, grand enjeu pour le prochain quinquennat. 

 

« Nous aimons le livre. Le livre nous a fait. Le livre a construit notre imaginaire, nous relie au passé et nous projette dans l'avenir. Il n'est pas une simple marchandise, mais le ferment de la culture », assure le SNE. (voir notre actualitté)  

 

 

 

Le front de gauche, dont le candidat à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, mène une campagne tambour battant, vient de réagir, pour proposer une alliance évoquant « le bel avenir du livre ». Ainsi, le Front de gauche brosse un tableau très personnel de l'actuelle situation du livre en France.

 

Le Salon du livre 2012 se tient avec, en toile de fond, la poursuite de la concentration des groupes éditoriaux (vente annoncée de Flammarion), l'offre numérique captée par des producteurs de liseuses, de gros éditeurs qui pèsent sur les prix et les salaires en faisant fabriquer leurs produits en Chine, des chaînes de librairie en déroute et des libraires indépendants toujours frappés par le croisement de la baisse de la consommation et des hausses délirantes des baux commerciaux et encore fragilisés par la récente hausse de la TVA.

 

Comprenant la souffrance actuelle de la chaîne du livre, du fait de salaires bas, dans toutes les professions, de ventes qui se tassent, ou encore d'une activité « qui sent la récession à plein nez », le Front de gauche redoute une menace pour la France, autant que l'Europe, dans le domaine du livre, et plus largement, culturel. 

 

Et le parti d'affirmer plusieurs mesures de campagne, destinées à assurer « un projet politique d'éducation, de relance par le redémarrage de la demande, et d'équilibre social par l'effort de redistribution des richesses ». Un projet qui tient en plusieurs points 

  • retour de la TVA à 5,5% sur les livres, prélude à un débat concerté sur son annulation pure et simple ;
  • soutien au livre partout où il enrichit et développe la société : l'éducation, de la maternelle à l'université, ou la Ville, qui doit renforcer ses bibliothèques et s'ouvrir de nouveau au commerce petit et moyen, dont la librairie, deux chances pour le livre et le citoyen d'une rencontre nouvelle et féconde.
  • soutien constant à la création, qui est le socle de la liberté que nous voulons promouvoir.

Ne leur précisons pas que tout le secteur s'attend à des licenciements, durant l'été, une fois la campagne présidentielle passée...



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.