Le Garde-Manger, la librairie éphémère de trois éditeurs indépendants culinaires

Fred Ricou - 12.12.2017

Edition - Reportages - éditeurs culinaires - menu fretin keribus - l'Épure


Du 8 au 10 décembre dernier, trois éditeurs indépendants culinaires ont décidé de s’unir pour un temps éphémère en créant une petite librairie, « Le Garde-Manger », qui ne vendrait que leurs livres. Les trois journées se sont déroulées dans une ambiance bon enfant et ont donné aux éditeurs des idées pour l’année prochaine…


À l'intérieur du Garde-Manger (Actualitté, CC BY-SA 2.0)


 

Les Éditions de l’Épure, Menu Fretin et Kéribus, respectivement représentées par leur responsable Sabine Buquet-Grenet, Laurent Séminel et Nicolas Rouvière ont donné rendez-vous aux « gastronomes érudits » dans une petite boutique éphémère, rue du Pont-au-Choux, dans le 3e arrondissement de Paris, pour trois jours de rencontres.

 

Rencontres avec leurs livres, mais également rencontres avec leurs auteurs. Première initiative de ce genre pour les maisons d’édition, Sabine Buquet-Grenet nous explique les premiers pas de ce « Garde manger » : « C’est la première fois que nous réunissons. L’idée est venue au moment du Salon du Livre de Paris où nous avons décidé avec Menu Fretin de ne pas le faire pour différentes raisons. Nous nous sommes dit que nous allions nous faire un petit salon d’éditeurs indépendants. On s’y est pris un petit peu en retard et donc nous avons émis l’idée de se retrouver à Noël pour les fêtes de fin d’année. On a sollicité Kéribus qui nous a suivis et l’idée est de proposer nos catalogues. On a nos mêmes pensées éditoriales, et sans être en concurrence, on se complète bien et c’est aussi l’idée de la “solidarité” entre éditeurs indépendants. »

Laurent Séminel de rajouter : « L’idée est de se regrouper. On a chacun notre personnalité. À la fois concurrents et ami, nous ne faisons pas les mêmes livres, les lecteurs des uns peuvent devenir lecteurs des autres, et l’on est plus fort à trois que tout seul, et surtout là, pour créer un événement où il faut faire venir un peu de monde. Pour les petits éditeurs, c’est compliqué d’exister dans le monde éditorial, principalement dominé dans le monde actuel par le Groupe Hachette, qui représente à peu près 65 % du marché […] Nous, nous sommes un peu l’anti-Simplissime»

 

Extrêmement bien diffusé les uns les autres, mais toujours de façon limitée, les trois éditeurs ont donc fait front commun avec une optique d’être plus « en contact direct avec les gens, mais c’est vrai que c’est pour montrer que l’on est là, que l’on est important tout en étant petit ». L’éditrice des Éditions de l’Épure continue d’expliquer : « On voulait mélanger nos catalogues qui sont très complémentaires, mais en même temps, très différent. Nous ne sommes pas sur les mêmes terrains, mais cette pensée éditoriale, ce côté un peu littérature, humour, et beaux livres est la même… ».

 

Si L’Épure à sorti l’an dernier l’un des coups de cœur de la rédaction du site 7 de Table, Marine & Végétale d’Alexandre Couillon, Menu Fretin va s’intéresser à l’histoire de la gastronomie en republiant, par exemple, L’Art de la cuisine française de Marie-Antoine Carême, un classique. Keribus quant à elle, va s’intéresser aux produits et aux façons de les travailler comme avec ce beau et récent La cuisine, la famille et la Grèce : Kalamata de Julia Sammut.

 

Nicolas Rouvière explique justement ces différences de ce que l’on peut trouver en général dans le commerce : « Quand des auteurs viennent nous voir, ils ne viennent pas voir une maison d’édition, ils viennent voir des gens. Ce contexte est plus direct — notre image, notre force commerciale est évidemment bien inférieure à d’autres grands éditeurs qui sont sur le marché depuis plus longtemps — ils peuvent donc venir voir autre chose pour réaliser leurs idées. On les aide à réaliser leurs idées, à les mettre en forme dans un objet livre. »

 

Avec beaucoup de monde pendant ces trois jours, le Garde-Manger a été un véritable succès qui a donné des idées pour la fin d’année 2018 : « Nous sommes très contents tous les trois. On va se faire un petit brief pour voir ce que l’on peut changer, voir si l’on ouvre à plus de monde, tout cela s’organise, ce sera en pourparlers. Ce qui est sûr c’est que l’on sera là, l’année prochaine. », les clients, des amis comme beaucoup de curieux, ont été ravis : « Les gens sont très sensible que l’on ne soit pas en concurrence, mais que l’on soit collés les uns aux autres, très solidaire ». Les Éditions de l’Épure, Menu Fretin et Kéribus confirmeront l’essai certainement dans un endroit plus grand, avec un ou d’autres éditeurs dans la même mouvance qu’eux. Nous les suivrons…




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.