Le Getty Research Institute acquiert un livre d'amitié du XVIe siècle

Julien Helmlinger - 22.04.2014

Edition - International - XVIe siècle - Manuscrit - Liber amicorum


Le Getty Research Institute, oeuvrant au développement de la compréhension des arts visuels, vient d'annoncer l'acquisition d'un précieux manuscrit, témoignage d'une tradition humaniste. Il s'agit d'un livre d'amitié, ou « liber amicorum » pour les latinistes. On doit la réalisation de l'ouvrage à son propriétaire, Johann Joachim Prack von Asch, ainsi qu'à divers contributeurs de son temps. Le diplomate a compilé des récits de leurs rencontres politiques, culturelles et personnelles, dans le Saint-Empire des XVIe et XVIIe siècles, à la frontière entre Orient et Occident. L'oeuvre est intégralement numérisée et accessible via le site web de l'institut.

 

 

 

 

Le manuscrit comporte des scènes allégoriques, emblèmes et autres armoiries, de la poésie et des devises écrites en calligraphie, sans oublier des scènes figuratives à l'aquarelle, inspirées par les miniatures ottomanes que l'on trouvait alors dans les bazars de Constantinople. Au fil de la période couverte par le livre d'amitié, de 1587 à 1612, Johann Joachim Prack von Asch était attaché militaire pour l'ambassade de l'empereur germanique Rodolphe II de Habsbourg, auprès de la cour ottomane.

 

Tandis que la période couvre celle qui allait s'inscrire dans l'Histoire comme la Longue Guerre, ayant opposé les deux empires, son excellence devait avoir fort à faire en ce temps-là. Ses contacts de l'époque auraient été généralement basés à Constantinople ou dans les régions voisines de Bohême, que l'attaché militaire était amené à parcourir pour sa mission. En conséquence de quoi les pages du manuscrit ne doivent pas manquer d'anecdotes concernant les intrigues politiques en marge du conflit. 

 

Le livre d'amitié comporte au rang de ses contributions notables celle de Philip Riedesel von Camberg, alors général de la flotte du Danube, mais aussi du  Dr. Barthlmä Pezzen, représentant militaire pour le Saint Empereur à la cour ottomane. Il est fait encore allusion à l'attaché diplomatique Friedrich von Kreckwitz, qui deux ans après avoir signé le manuscrit allait se faire enrôler de force dans le camp adverse, ainsi qu'au ministre de la trésorerie et des Finances impériales, et de son neveu. Ce dernier ayant signé l'ouvrage trois jours à peine avant de se faire tuer au cours de la prise de la forteresse de Raab par les Ottomans.

 

Le manuscrit sera exposé au sein du El Segundo Museum of Art, en Californie, à partir du 8 juin prochain, assorti d'un autre exeemplaire de livre d'amitié du XVIIe siècle.