Le président du Conseil supérieur Islamique limogé pour avoir voulu censurer une émission

Julie Torterolo - 06.07.2015

Edition - International - Radio Tunisienne - Président du Conseil Supérieur Islamique - Censure


Le président du Conseil Supérieur Islamique (CSI), Abdallah Loussif, a été limogé, samedi, pour avoir critiqué le philosophe Youssef Seddik. Ce dernier s'occupe d'une émission de radio tunisienne, « 'Ial Allah » (Famille de dieu). Selon Allafrica, Abdallah Loussif aurait accusé le penseur d’hérésie comparant son style à Salman Rushdie, l’auteur du roman Les versets sataniques

 

 

Youssef Seddik (Emna Mizouni, CC BY-SA 4.0)

 

 

Selon Maghrebemergent, un communiqué publié par Dhafer Neji, conseiller auprès de la Présidence du gouvernement chargé de l’information et de la communication, précise que le Conseil n’avait informé qu'une semaine plus tard le gouvernement de l’envoi d’une telle lettre adressée à la Radio Tunisienne. Le communiqué accuserait le Président du CSI d’avoir procédé à de telles accusations « de manière unilatérale et sans en référer aux autres membres de l’Instance ».

 

Adballah Loussif aurait même suggéré la participation de membres du Conseil supérieur islamique dans l’élaboration de certains des programmes de la radio selon Businessnews. Une intervention que HAICA (Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle) a fermement condamnée.

 

Pour rappel, cette institution, créée par un décret-loi de 2011 et annoncée en 2013 à l’occasion de la Journée mondiale de la presse, est chargée de garantir « la liberté de la communication, la qualité de l’information, l’exercice de la liberté d’expression, le pluralisme médiatique et le respect des règles éthiques et déontologiques du métier ». (Voir ici)

 

Mosaiquefem affirme que l’émission Romdhane Show, diffusée vendredi, a contacté Abdallah Loussif. Dans sa version des faits, il n’aurait jamais été question d’arrêter l’émission ni de la censurer. Mais le penseur Youssef Seddik ne serait pas, selon lui, « apte à présenter une émission religieuse vu qu’il est philosophe et qu’il porte les idées des philosophes français comme Simone de Beauvoir et Jean Paul Sartre. Il introduirait des idées erronées sur la religion islamique ». 

 

Dans un communiqué de presse du Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie (C.R.L.D.H) relayé par Tunivisions,  l’intervention du président du CSI est largement critiquée : « Face à cette culture mortifère qui relève la tête sous couvert de lutte contre le terrorisme, nous devons nous mobiliser pour défendre les valeurs démocratiques, la liberté d’expression, la liberté de conscience dont Youssef Seddik est aujourd’hui un des emblèmes. »


Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre : litterature...
Total pages : 752
Traducteur : a. nasier
ISBN : 9782070437122

Les versets sataniques

de Salman Rushdie

Un jumbo jet explose au-dessus de la Manche.Au milieu de membres humains éparpillés et d'objets non identifiés, deux silhouettes improbables tombent du ciel : Gibreel Farishta, le légendaire acteur indien, et Saladin Chamcha, l'Homme aux Mille Voix. Agrippés l'un à l'autre, ils atterrissent sains et saufs sur une plage anglaise enneigée. Gibreel et Saladin ont été choisis pour être les protagonistes de la lutte éternelle entre le Bien et le Mal.

J'achète ce livre grand format à 10.20 €