medias

Le gouvernement veut faire reculer l'illettrisme de 20 % d'ici 2023

Antoine Oury - 13.12.2019

Edition - Société - illettrisme gouvernement - illettrisme lutte - plan illettrisme


Définir une stratégie de prévention et de lutte contre l’illettrisme, tel était l'un des objectifs du gouvernement, alors que 2,5 millions de personnes, soit 7 % de la population âgée de 16 à 65 ans scolarisée en France, sont considérées comme illettrées, ne maîtrisant pas les compétences de base en lecture, écriture et calcul. Un rapport remis à la ministre du Travail Muriel Pénicaud recommande de fixer un objectif ambitieux, avec un recul de 20 % de l'illettrisme d'ici 2023.

Alphabets
(Tomohiro Tokunaga, CC BY 2.0)


Dans un rapport remis à Muriel Pénicaud par Christian Janin et Yves Hinnekint, chargés d'une mission relative à la lutte contre l'illettrisme, un objectif de recul de 20 % de l'illettrisme est fixé d'ici 2023, date de la nouvelle enquête INSEE IVQ. Pour rappel, c'est la dernière enquête INSEE IVQ, réalisée en 2011, qui fixe le nombre de personnes illettrées en France à 2,5 millions d'individus.

Le plan pour atteindre cet objectif vise en particulier les structures relatives à l'emploi, plus susceptibles de toucher les personnes en situation d'exclusion. Les recommandations du rapport font ainsi la part belle aux travailleurs sociaux, agents des collectivités locales, Pôle emploi, tuteurs et maîtres d’apprentissage ou encore les conseillers en évolution professionnelle... Bien entendu, les personnes en insertion ou en recherche d'emploi sont aussi visées.

La journée Défense et citoyenneté ainsi que « la première séquence du service national universel » seront mobilisées pour repérer les jeunes en difficulté dans une certaine classe d'âge, et ainsi apporter une réponse immédiate.

Le rapport recommande également une attention particulière aux territoires d'outre-mer, très touchés par l'illettrisme : il préconise ainsi d'« [e]ngager rapidement sous l’égide du ministère des outre-mer un plan d’action spécifique à chacune des Régions d’outre-mer prenant en compte le plurilinguisme, confortant un chargé de mission dédié dans chaque Région et mobilisant fortement les fonds européens de la programmation 2020-2027 ».

Même si elles ne sont pas citées dans le rapport, rappelons que les bibliothèques font partie du réseau d'acteurs publics mobilisés dans la lutte contre l'illettrisme, à travers le Pacte national pour agir ensemble contre l’illettrisme, signé en 2018.
 
« L’illettrisme est un problème invisible, mais présent partout : il faut agir dans les zones rurales comme dans les quartiers populaires, dans la diversité des régions de métropole et d’outre-mer, dès l’entrée en scolarisation puis à tous les âges de la vie, dans le cadre d’actions culturelles comme de la formation professionnelle, en s’appuyant sur des réseaux aussi divers que les bibliothèques, les clubs sportifs, les centres sociaux, les associations de parents », indiquait ce Pacte.

L'intégralité du rapport pourra être consultée ci-dessous.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.