Le grossiste allemand KNV trouve un repreneur, l'édition soulagée

Antoine Oury - 27.06.2019

Edition - International - KNV grossiste - allemagne KNV repreneur - Zeitfracht KNV


Banques et autorité de la concurrence doivent encore valider le rachat, bien sûr, mais l'un des plus importants grossistes d'Allemagne, KNV, est sauvé. Zeitfracht, groupe spécialisé dans le transport de marchandises et la gestion de flux logistiques, reprendrait l'ensemble des activités du grossiste, ainsi que les emplois et infrastructures à Stuttgart, Erfurt et Leipzig.

Foire du Livre de Francfort 2017
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Une acquisition logique : c'est ainsi que le groupe Zeitfracht, qui réunit déjà une vingtaine de sociétés spécialisées dans le transport de marchandises, présente le rachat de KNV, grossiste allemand déclaré en faillite il y a 5 mois. Le groupe installé à Berlin s'est distingué après plusieurs semaines d'enchères autour de KNV, dont les infrastructures, à Stuttgart, Erfurt et Leipzig, lui permettent de couvrir le territoire allemand.

Des achats de livres en gros, ensuite proposés aux libraires : l'activité de KNV permettait à de nombreuses maisons d'édition, dont certaines de taille réduite, de voir leurs livres mis à la disposition des lecteurs. Ce qui faisait dire au monde du livre allemand que la faillite annoncée n'était rien de moins qu'une « catastrophe ».

Les termes du rachat prévoient une reprise totale du groupe KNV par Zeitfracht, qui deviendrait l'unique actionnaire de l'ensemble. « Nous sommes heureux d'avoir obtenu le contrat pour la reprise du groupe KNV, ce qui nous permettra d'accueillir les 1600 employés au sein d'une entreprise familiale », souligne Frank Schulze, directeur financier du groupe Zeitfracht.

« Un plan de développement à long terme, qui permettra de renforcer l'activité de KNV, fait partie de nos priorités », précise encore Schulze. À cet effet, les infrastructures existantes de Zeitfracht pourront être mises au service de KNV, pour en améliorer les services et l'efficacité.

Une sécurité pour les éditeurs et les libraires

Pour le Börsenverein, la Fédération des éditeurs et des libraires allemands, le soulagement est de mise : l'organisation avait sonné l'alarme dès les premiers signes de fragilisation de KNV. « [Le rachat] ouvre une perspective pour la circulation du livre et offre une assurance aux éditeurs et aux libraires », souligne Alexander Skipis, directeur du Börsenverein.

« Dès notre première rencontre, les responsables de Zeitfracht se sont engagés à servir le livre et la culture et ont souligné à quel point ils étaient conscients de la responsabilité d'un grossiste et distributeur pour la communication du livre à un niveau national, auprès de la population », ajoute Skipis.
 
Si Zeitfracht a multiplié les acquisitions ces dernières années, notamment dans les domaines de l'aéronautique et de la logistique, KNV représente une intégration considérable : Zeitfracht compte aujourd'hui près de 1500 employés, soit l'équivalent du grossiste que le groupe compte s'offrir.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.