Le groupe d'édition danois Egmont réalise 'sa meilleure année'

Antoine Oury - 27.03.2015

Edition - Economie - Egmont publishing - année 2014 résultats - bénéfices hausse 10 %


Le groupe d'édition danois Egmont se félicite de « la meilleure année de son histoire », à l'heure du bilan financier pour 2014. Le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 10 % pour atteindre 1,552 milliard €, et 1,682 milliard € si l'on prend en compte les résultats des coentreprises du groupe. La stratégie multimédia du groupe médiatique a visiblement payé.

 


Urban Aquarium

Egmont Publishing House, à Copenhague (Comrade Foot, CC BY-SA 2.0)

 

 

Les différents secteurs d'activité culturels sur lequel le groupe Egmont officie ont permis d'enregistrer des revenus records : TV 2 Norway a augmenté ses audiences, la boîte de production Nordisk Film a financé des films à succès, et la recherche et l'innovation dans le numérique ont permis de consolider les revenus du format. Bref, c'est une stratégie multimédia et multisupport couronnée de succès que salue Egmont, 136 ans au compteur.

 

Bien sûr, on pourra s'inquiéter pour la diversité culturelle, mais le développement horizontal du groupe éditorial a payé : 58 % des revenus sont désormais issus des activités culturelles sur écran — principalement la télévision et les films, mais également tous les contenus numériques. L'exploitation de licences constitue également une source de revenus non négligeable, avec un livre à succès décliné en film ou en série télévisée.

 

L'acquisition de l'éditeur de magazines suédois Forma Publishing a permis au groupe d'étendre ses activités de publication à ce marché voisin. Au final, pour l'année 2014, le bénéfice avant application des taxes atteint les 127 millions €, contre 99 millions € l'année précédente, soit une croissance de 36 %, rapporte le groupe.

 

Seule ombre au tableau, les conflits entre Ukraine et Russie, qui auraient plombé les résultats sur ces territoires, qui ne comptent toutefois que pour 5 % des activités de Egmont Publishing.