medias

Le groupe Ingram rachète le service de distribution National Book Network International

Bouder Robin - 05.07.2017

Edition - International - ingram content group - distribution édition - distribution livres


Après le rachat de Perseus en 2016, Ingram Content Group s'offre un nouveau service de distribution : National Book Network International rejoint donc le fameux groupe, qui offre une vaste gamme de services physiques et numériques aux acteurs de l'industrie du livre. Une manière pour Ingram d'avoir accès à de nouvelles ressources, ainsi qu'une nouvelle base au Royaume-Uni.

 


(ActuaLitté / CC BY-SA 2.0)

 

Dans le secteur de l'édition, le groupe Ingram en impose. Plus grand distributeur des acteurs de l'édition à ce jour, il continue son expansion en rachetant des firmes de-ci de-là, et vient encore de frapper. Son service de distribution Ingram Publisher Services se voit maintenant enrichi du service National Book Network International.

 

NBNi est l'un des deux services de distribution du groupe d'édition Rowman & Littlefield Publishing Group, mis en place en 2003 pour gérer aussi bien papier que numérique, à l'échelle internationale. Ingram, dont Shawn Morin a repris la direction en 2016, fait une bonne affaire en permettant à son propre service de bénéficier de nouvelles ressources aussi importantes, et d'une nouvelle place forte au Royaume-Uni.

 

Plus de 750 éditeurs dans la librairie de Windows 10, grâce à Ingram

 

Le rachat de NBNi devrait apporter beaucoup aux services de distribution papier, numérique et d'impression à la demande proposés par Ingram. « NBNi est un distributeur solide, bien installé et largement respecté dans le monde de l'édition britannique, constitué d'une équipe basée à Plymouth, excellente et forte de nombreuses expériences, qui travaille avec des éditeurs réputés », explique David Taylor, vice-président principal de l'acquisition de contenu international d'Ingram, dans un communiqué. « Nous prévoyons de bâtir sur ces solides fondations pour développer nos affaires. »

 

Du côté de NBNi, la vente s'est faite dans le but de permettre à son propriétaire initial, Rowman & Littlefield, de se recentrer sur des activités éditoriales plutôt que sur la distribution. Le groupe d'édition possède cependant toujours NBN, la jumelle à l'échelle nationale de NBNi, basée en Amérique du Nord, et restera client de son ancien service pour ses distributions à l'internationale, comme l'a expliqué son PDG Jed Lyons.

 

En 2016, c'est le service de distribution du groupe Perseus qui passait sous la coupe d'Ingram, faisant du groupe le plus grand distributeur de presse indépendante des États-Unis. Rien ne semble donc pouvoir arrêter Ingram, qui continue peu à peu d'asseoir son emprise sur le secteur de l'édition.


Via Publishers Weekly