Le groupe Lagardère entame un virage stratégique, vers plus d'édition

Fasseur Barbara - 04.05.2018

Edition - Economie - lagardère édition - lagardère - lagardère publishing hachette


Hier, au Carrousel du Louvre de Paris, se tenait l’assemblée générale annuelle du groupe Lagardère. Les résolutions présentées par la Gérance ont toutes été adoptées, en revanche, les deux résolutions déposées par l’activiste Amber Capital, ont été largement rejetées. L’assemblée a également été l’occasion pour le groupe de présenter ses projets d’évolution, notamment vers l'édition.

 
Carrousel Du Louvre, vor dem Apple Store
(FalkoMD, CC, BY SA 2.0)

 

L’assemblée générale annuelle a permis aux principaux dirigeants du groupe Lagadère SCA de répondre aux questions des actionnaires présents ou représentés et de voter les résolutions présentées. Ainsi, Xavier de Saurrau, président du conseil, Yves Guillemot et Patrick Valroff ont vu leur mandat renouvelé au sein du Conseil de Surveillance et l’effectif du dit conseil a été réduit à 13 membres au maximum contre 15 auparavant.

 

Les treize propositions proposées par la Gérance ont toutes été approuvées à la majorité. En revanche, les nominations d’Helen Lee Bouygues et d’Arnaud Marion au Conseil de Surveillance, proposées par Amber Capital, qui détient 3,9 % du groupe, ont été rejetées à plus de 82 %, selon le communiqué diffusé par Lagardère.

 

Amber Capital s’était également opposé au renouvellement du mandat du président. Cela fait suite à ses critiques sur les décisions concernant la gestion stratégique du groupe notamment en ce qui concerne l’acquisition de l’agence Sportfive en 2006. Il a également laissé entendre que le Conseil de Surveillance, « [l]e seul contre pouvoir face à la direction », n’était pas « complètement indépendant ».

 

Cependant, le fonds activiste et Arnaud Lagardère ont accordé leurs violons quant au virage stratégique. Le groupe a confirmé qu’il réinvestirait le produit des cessions des actifs média en cours ou à venir dans la croissance de Lagardère Publishing.

 

Deux grands axes se sont dégagés : l’édition avec Hachette Livre, qui doit se développer aux États-Unis, et qu’Arnaud Lagardère a qualifié de « moteur du groupe », ainsi que la distribution dans les aéroports et dans les gares avec les boutiques Lagardères Travel Retail. D’ores et déjà, Lagardère revendique la place de numéro trois mondial dans l’édition et numéro quatre dans la distribution dans les lieux de transports et ne compte pas s’arrêter là.

 

Ces progressions se feront au détriment des branches média et marketing sportif qui connaîtront un désengagement progressif. La démarche est déjà engagée pour la branche média avec la vente d’une grande partie de ses titres presse au groupe Czech Media Invest. On apprend dans Les Échos que les cessions de la branche sport dépend des résultats d’un appel d’offres d’une coupe de football asiatique. Résultats qui devraient être connus entre juin et septembre, d’après Lagardère.

Lagardère Active vend ses magazines
à un groupe de presse tchèque


The BookSeller rapporte également la déclaration du PDG du groupe Hachette, Arnaud Nourry : « Arnaud Lagardère a rendu publique sa décision d’investir les produits des cessions en cours ou à venir dans la croissance de Lagardère Publishing. Inutile de dire que je suis ravi et honoré par son engagement à soutenir financièrement l’objectif de Hachette Livre de renforcer sa position parmi les sociétés d’édition les mieux classées au monde. »



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.