Le groupe Le Monde vend La Procure

Clément Solym - 07.04.2008

Edition - Economie - Monde - redressement - économique


Le groupe Le Monde accuse une dette de 150 millions d’euros. Le plan de redressement économique qui touche le journal commence à se mettre en place. Les licenciements annoncés sont même trop importants pour se faire uniquement sur la base du volontariat.



Le Monde
veut se séparer de ses branches déficitaires


Le groupe entend se séparer des Cahiers du Cinéma, le mensuel Danser et le groupe d'édition jeunesse Fleurus. « Conscient de la dureté de certaines de ces décisions », Eric Fottorino, président du directoire du groupe, espère retrouver l'équilibre financier « à l'échéance 2010 ».

Il s’agit de vendre les entités « déficitaires ou non stratégiques », de « moderniser les systèmes (rédaction, gestion, abonnements) afin de mutualiser les coûts et simplifier les structures » et « revisiter les implantations immobilières », c’est-à-dire procéder à un éventuel regroupement de sites.

Le réseau de librairies La Procure démantelé :

Le réseau de librairies religieuses La Procure va être revendu par le groupe. Dans un premier temps déjà, Le Monde s’était séparé des murs de ses différents magasins. Dans son état actuel, le réseau apparait donc comme très fragile.

La Procure se retrouve ainsi locataire là où elle était propriétaire, y compris rue de Mézières à Paris, son vaisseau amiral, ancienne « Procure Générale du Clergé ». La Procure est aussi une librairie générale et universitaire, qui compte 24 établissements partout en France.