Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le Grupo Planeta quitte son siège de Madrid pour optimiser ses coûts

Nicolas Gary - 05.12.2013

Edition - Les maisons - Grupo Planeta - Editis - regroupement des maisons


Grupo Planeta, groupe éditorial détenteur du groupe français Editis, vient de quitter son prestigieux siège de Madrid du 4 del Paseo Recoletos, pour un immeuble situé 42 de la calle Josefa Varcárcel. Le groupe se retrouvera avec le journal La Razon, également propriété du Grupo.

 

 

Grupo Planeta

rahego, CC BY 2.0 

 

 

La mesure avait été annoncer officiellement la semaine passée, et qui confirme une tendance globale de réduction des coûts, que ce soit en Espagne ou en France. De l'autre côté des Pyrénées, la firme a en effet décidé d'optimiser ses dépenses, et le travail réalisé dans la trentaine de maisons d''édition, en simplifiant plusieurs processus de fonctionnement.

 

Parmi les mesures mises en place, la création d'une section fiction internationale que dirige aujourd'hui Elena Ramírez, également directrice de Seix Barral, qui rassemble plusieurs maisons -  Planeta, Espasa, Seix Barral, Destino et Esencia. 

 

Dans le même ordre d'idées, un nouveau département Documentaires, dirigé par Ana Rosa Semprum a été mis en place. Une ligne de fiction espagnole dirigée par Belén López, qui recoupera Planeta,  Destino et Temas a été créée ainsi qu'un autre département pour la fiction et non fiction, et les nouveaux contenus, dirigé par Marcela Serra. 

 

Le siège social du Grupo Planeta est situé à Barcelone, mais ses bureaux madrilènes du Recoletos affirmaient une présence forte dans la capitale espagnole. La politique de regroupement des troupes n'est cependant pas propre à la stratégie espagnole, puisque depuis plusieurs mois, les différentes maisons du groupe Editis, propriété de Planeta, sont rapatriées, tant bien que mal, vers le siège de la Place d'Italie, dans le XIIIe arrondissement de Paris. 

 

Du côté français, c'est une direction du numérique qui a été mise en place, sous la direction de Nathalie Mosquet, tandis que plusieurs centralisations de maisons ont été opérées, avec la fusion de Plon Perrin Presses de la Renaissance, avec First Gründ. Cette fusion des pôles littérature avait été opérée à la fin des vacances dernières.