Le Guide Michelin Great Britain & Ireland 2012 différé

Clément Solym - 31.05.2011

Edition - Les maisons - angleterre - guide - michelin


Pour la première fois depuis 1974, le Guide Michelin Great Britain & Ireland ne paraîtront pas en hiver, mais le 6 octobre 2012, pour l'édition 2011.

Lors de sa création par André et Édouard Michelin, le Guide présentait des informations pratiques sur l'état des routes, des adresses de garages, d'hôtels et de médecins, ainsi que des plans et des indications touristiques sur les villes étapes. Cette année, le guide rouge fêtait son centième anniversaire.

Petit voyage en terre britannique

Les inspecteurs du guide rouge ont parcouru mille neuf-cents hôtels et deux mille pubs et restaurants en Angleterre, en Écosse, au Pays de Galle, en Irlande du Nord et en République d'Irlande, localisés par des cartes en fin d'ouvrage. Parmi les restaurants visités, ils ont réparti cent quarante étoiles, en ont distribué quatorze nouvelles et en ont ôté onze.

Cent trente et un Bibs Gourmands et quatre-vingt-neuf Bibs Hôtels récompensent la justesse du rapport entre la qualité et le prix. Les établissements sont aussi classés par niveau de confort. Selon Rebecca Burr, « 2010 a été une année difficile. (...) Nous comptons cette année douze nouveaux restaurants avec une étoile ainsi que vingt-six nouveaux établissements Bib Gourmand. »

La France est davantage récompensée


Ces chiffres sont à comparer avec les cinq cent soixante et onze restaurants étoilés, les six cent un Bib gourmands et les deux cent cinquante-cinq Bib Hôtels du Guide France 2011.

Un lancement automnal


Ainsi, la parution du Guide 2012 est avancée, car « Michelin souhaite ainsi aligner la parution de son ouvrage sur les autres sorties de guides consacrés à des villes et pays. Il sera également disponible pour les fêtes de Noël, ce que les lecteurs réclamaient depuis longtemps », a affirmé Rebecca Burr, directrice de la publication.

La précipitation a cependant parfois entraîné des erreurs, lesquelles ont été scrupuleusement recueillies par Jean-Claude Ribaut, dans Rouge de honte, biographie non autorisée de Bibendum (Menu fretin, 2011).