medias

Le Horla de Maupassant : découvrez le manuscrit de cet étrange mal

Victor De Sepausy - 26.05.2020

Edition - Les maisons - Horla Maupassant livre - fantôme Maupassant suspens - littérature française fantastique


Alors qu’un virus plane encore sur notre petite planète, les éditions Les Saint-Pères reviennent sur l'une des œuvres majeures du domaine fantastique. Le Horla, de Guy de Maupassant, est probablement l’un des ouvrages les plus singuliers en la matière. Et avec l’édition originale de son manuscrit, voici l’occasion d’une plongée dans son écriture même.


 

C’est une créature, invisible, qui vient hanter les jours et les nuits d’un narrateur effrayé. Et à mesure que passent les heures, c’est la folie qui se profile, inéluctable. Le Horla, qui se nourrirait d’eau et de lait, aura-t-il eu raison d’un narrateur définitivement perdu ? 

Le manuscrit que proposent Les Saint-Pères se compose de 35 feuillets où « l’écriture vive, rapide et facilement déchiffrable de Maupassant court sur les pages avec de rares corrections et ratures ». 

Tout semble d’ailleurs attester d’une parfaite maîtrise du sujet et du texte : un nouvelliste hors pair, qui avait son œuvre en tête, longuement mûrie, avant de la rédiger. 

Le document a été enrichi de 17 aquarelles signées Mélanie Roy, illustrant le manuscrit que Maupassant avait fait parvenir à la comtesse Potocka en 1884. La lettre qui accompagnait son livre est également reproduite en fin d’ouvrage. 

<

>


Anticipant les critiques de la presse, qui allaient le prendre pour un fou, Maupassant écrivait : « À leur aise, ma foi, car je suis sain d’esprit et je savais très bien, en écrivant cette nouvelle, ce que je faisais. C’est une œuvre d’imagination qui frappera le lecteur et lui fera passer plus d’un frisson dans le dos, car c’est étrange. »

La nouvelle fut publiée en 1886, dans une première version, révisée l’année suivante. 

« En 1884, Guy de Maupassant occupe un appartement au quatrième étage du 83 rue Dulong, dans les Batignolles. C’est dans ce trois-pièces encombré de bibelots et de piles de livres qu’il a écrits un très grand nombre de ses nouvelles et de sa correspondance, dont une lettre envoyée à la comtesse Emmanuela Potocka au mois de janvier, dans laquelle il feint une crise de folie et d’angoisse. Grâce à la librairie lyonnaise Autographes des siècles, et à son fondateur Julien Paganetti, les deux feuillets de cette lettre fort troublante ont été reproduits à la fin de l’ouvrage », indique l’éditeur.

Le livre, avec son coffret, est proposé pour 140 € — avec un prix de lancement de 120 € — à retrouver sur le site de l’éditeur.


Commentaires
Le premier fou de l'histoire... de l'Imaginaire. Les autres fous, ceux d'aujourd'hui, sont tout aussi fous de croire qu'ils appartiennent au monde la littérature. Mautpassant et Jules Vernes ne seraient plus publiés aujourd'hui, du moins par les grands éditeurs, car ils sont... Français !
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.