Le jeu vidéo inspire les couvertures de classiques jeunesse

Julien Helmlinger - 04.04.2013

Edition - International - Little Golden Books - Joey Spiotto - Jeux vidéo


Des couvertures, certes, mais il ne s'agit toutefois pas véritablement de livres. L'artiste Joey Spiotto, basé à Los Angeles en Californie, illustre à sa manière le phénomène de nostalgie qui lorsque l'on est devenu adulte peut parfois ramener à notre souvenir nos activités de jeunesse. Par le biais du fan-art, l'illustrateur a dessiné des couvertures à la mode de la série pour enfants Little Golden Books, apparue il y a plus de 70 ans, mais mettant en scène des jeux vidéo sur lesquels se sont amusés les bambins d'une toute autre génération. Une manière d'anticiper l'avenir de la nostalgie en fusionnant les produits de deux époques distinctes.

 

 

 

 

La populaire série Little Golden Books a vu ses premiers opus paraitre en 1942, commercialisés initialement pour 25 ¢ la pièce aux Etats-Unis. Et plus de 70 ans plus tard, en 2011, il se serait écoulé près de 15 millions d'exemplaires du titre The Poky Little Puppy. Une oeuvre qui a su marquer plus d'une génération.

 

Pour parler aux futurs nostalgiques de l'époque actuelle, l'illustrateur a donc pris le parti de fusionner la charte graphique des Little Golden Books, avec des jeux vidéo de la nouvelle génération. Son ainsi représentés des jeux comme The Elder Scrolls V, Portal et BioShock.

 

Les diverses illustrations, format imprimé, sont commercialisées sur le Joebot's Etsy store, plateforme de l'artiste, tarifés 20 dollars au détail, et 50 pour le lot de trois pièces.

 

Certains lecteurs auraient sans doute préféré de véritables livres numériques, voire même enrichis de jeux à tire larigot, mais pour l'heure il ne s'agit que d'oeuvres graphiques.