Le journal en Antarctique de Robert Scott consultable en ligne

Clément Solym - 04.02.2010

Edition - Bibliothèques - journal - Antarctique - Robert


Ah la belle vie que celle d'explorateur ! Trancher des têtes de serpent dans la jungle pour avancer, affronter le froid et les tempêtes de neige, découvrir des temples mayas inconnus... Ça aurait même pu me tenter d'avoir la vie du Capitaine Robert Scott, qui s'était embarqué pour le pôle sud dans une expédition lancée en 1911-1912, qui s'acheva le 29 mars, de manière tragique. Toute l'équipe est morte de froid, de faim, à moins de 18 km de leur campement.

Ses derniers mots furent implacables : « It seems a pity, but I do not think I can write more – R. Scott – For God's sake look after our people. » Et son journal s'arrêta ainsi. Ce fut aussi « une journée horrible » peut-on lire sur cette dernière page, où il admet pour la première fois que ses compagnons et lui pourraient ne pas survivre à ce voyage retour.


Tout un journal de bord passionnant, qui relate jour après jour, ou presque, le voyage en Antarctique, pointant tout l'héroïsme de son équipe, et notamment le gentleman Capitaine Lawrence Oates.

C'est à partir de ses descriptions du pôle Sud qu'un certain Lovecraft décrivit une exploration en Antarctique qui tourna au drame, dans Les montagnes hallucinées. Avec la part de monstruosité supplémentaire que le romancier avait l'habitude d'ajouter..

La conservatrice du département Histoire des sciences de la British Library, explique que le journal de Scott en Antarctique « a jouté un rôle important dans la représentation des images de l'exploration polaire, c'est donc génial que les gens du monde entier puissent explorer ses écrits originaux en ligne. »

Ah oui, parce qu'en fait, la nouvelle dans tout cela, c'est que le texte est disponible en fac-similé, dans son intégralité et gratuitement. Une petite mise à jour de votre machine sera peut-être obligatoire pour profiter de l'intégralité du texte - c'est surtout l'ajout d'un élément permettant de profiter de la visualisation spécifique, parce que la version images seules n'est pas encore accessible.

Il faudra se rendre sur cette page, et retrouver le Capt. R.F. Scott's Diary. Une option permet également de se le faire lire directment.

On pourra aussi profiter de la partition du Messie de Haendel, juste en dessous...