Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le juste prix, selon Jeff Bezos : faire payer plus cher, discrètement

Clément Solym - 23.04.2014

Edition - Economie - frais de port - Amazon - Clients Prime


Les places de marché, c'est l'avenir : ouvrir un site de e-commerce, proposer à des vendeurs tiers d'y commercialiser leurs propres produits, dans un certain cadre, voilà une solution de rêve. Amazon ne s'y est pas trompé, en proposant son Market Place. Mais depuis quelque temps, la firme tente de gagner un peu plus d'argent, alors que les frais d'expédition ont augmenté. Y compris en faisant pression sur les petits vendeurs de sa place de marché. 

 

 

Red Red Wine

miskan, CC BY NC 2.0, sur Flickr

 

 

La presse ne s'en est pas encore vraiment rendu compte, mais une plainte a été déposée par un groupe de consommateurs, dans l'État de Washington. Ces derniers soulignent que, lorsque l'on est un membre du service Prime, les prix de livraisons des vendeurs tiers sont plus élevés. Or, en tant que client Prime, la livraison est censément gratuite. 

 

Amazon Prime, ce sont différents avantages pour lesquels le consommateur paye, 79 $ - incluant la livraison en deux jours. Or, ce montant annuel devait être augmenté de 20 à 40 $ - et a finalement abouti à une hausse fixant à 99 $ le coût du service. Justement parce que les frais de port augmentent…

 

La plainte résulte d'une class action. Celle-ci estime qu'Amazon encourage les fournisseurs à faire monter leurs prix de vente - or, en l'état, Amazon perçoit un pourcentage du prix de la vente. Conséquence, si le prix public global grimpe, la firme de Jeff Bezos prend un peu plus d'argent. Une situation inadmissible, selon les plaignants qui réclament le remboursement intégral des frais liés au programme Prime, ainsi que des dommages-intérêts.

 

Parmi les autres avantages Prime, on compte l'accès à la Bibliothèque Kindle, qui permet d'emprunter des ouvrages, gratuitement, dans le catalogue constitué par Amazon - avec des ouvrages massivement issus de l'autopublication. (via ABC News)

 

Les vendeurs tiers profitant de la place de marché masqueraient en réalité le prix de vente total, en n'ajoutant les frais de port qu'en fin de commande. Ce qui pour les clients Prime n'est pas normal, puisque dans tous les cas, ils ne devraient pas avoir à payer ces frais. 

 

Maintenant que les investisseurs d'Amazon cherchent à augmenter les rendements et la rentabilité, il est certain que la firme devra rogner sur ses offres de gratuité. Au cours des neuf dernières années, les prix de livraison ont drastiquement augmenté outre-Atlantique - ce qui justifie également le succès des appareils Kindle, que ce soit pour les livres numériques, ou la vente dématérialisée de biens culturels…