Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le Kindle Direct Publishing va bouleverser l'auto-édition indienne

Clément Solym - 29.08.2012

Edition - International - Amazon - Inde - Kindle Direct Publishing


Le service d'autoédition d'Amazon a été mis en service en Inde parallèlement à la version locale du Kindle Store (voir notre actualitté). Selon Publishing Perspectives, les observateurs s'attendent désormais à voir apparaître à travers le pays une recrudescence des projets littéraires édités par leurs auteurs. La plateforme devrait particulièrement attirer les jeunes écrivains qui peinent habituellement à capter l'attention des maisons d'édition traditionnelles. 

 

 

 

 

Un succès immédiat

 

Leonard Fernandes, co-fondateur de Cinnamon Teal Print & Publishing Services, explique : « La marque Amazon bénéficie d'une importante reconnaissance auprès des lecteurs indiens et presque tout le monde souhaite lister ses livres sur Amazon. » Dans un contexte de libéralisation de l'économie locale couplée à l'essor des réseaux sociaux en matière de communication, le livre numérique permet aux auteurs de toucher leur public sans intermédiaires.

 

L'auteur indien à succès de la série Ramayana, Ashok Kumar Banker, publie ses livres sous format e-book depuis 1995. Il confie : « A l'époque, presque rien de ce que j'ai écrit n'a été publié. Même si cela a changé et que j'ai commencé à trouver le succès avec l'édition traditionnelle, j'ai apprécié le contact direct avec les lecteurs. Chaque livre que j'ai écrit au cours des 18 dernières années a d'abord été partagé en ligne par des milliers de lecteurs et leurs commentaires ont été précieux dans la construction de ma carrière. »

 

Banker a finalement lancé sa propre plateforme de vente de livres numériques en 2011, se servant du service KDP. Il l'a nommée AKB eBooks, et celle-ci lui a permis de distribuer en premier lieu près de 60.000 éditions gratuites. Il explique : « Les lecteurs sont ceux qui ont commencé à suggérer que je commence à les facturer afin qu'ils puissent me récompenser pour avoir profité des livres ! »

 

Depuis que le prix de ses ouvrages se trouve converti en roupies, en l'espace de deux jours, ses ventes ont été décuplées. La barrière des devises avait d'ailleurs dissuadé de nombreux écrivains indiens. Si pour l'auteur le prix n'est pas la seule cause du succès, c'est avant tout la facilité de publication et d'acquisition. L'écrivain qui possède des lecteurs en dehors du pays compte proposer ses livres sur d'autres plateformes à l'avenir, parmi lesquelles : iTunes, iBooks, et Smashwords. En revanche, la plateforme de Barnes & Noble quant à elle ne publie que les auteurs américains.

 

 

Quelques inquiétudes locales

 

La représentante de l'agence Purple Folio basée à Delhi,  Urmila Dasgupta, exprime ses inquiétudes. Elle ne recommande l'auto-édition pour les auteurs qu'en cas d'ultime recours après les maisons d'édition. « Sans intervention éditoriale, nous voyons aussi beaucoup de mauvaise écriture offerte aux lecteurs. [...] Les auteurs ne bénéficieront peut-être pas beaucoup du choix de la plate-forme d'auto-édition, sauf s'ils sont assez conscients du métier pour pouvoir travailler sur leur écriture, pour beaucoup ce ne sera pas le cas. »

 

Selon le directeur général de la maison d'édition indépendantes Books for Change, K.P. Suresh, le Kindle Direct Publishing attirera plus de lecteurs que ses principaux concurrents indiens. Infibeam Pi et Wink, souffrent d'un déficit d'image dû à des technologies moins compétitives, mais surtout des moyens marketing dérisoires en comparaison avec le géant américain. Selon lui : « Amazon a de plus grandes poches. »

 

 

Des scripts qui font défaut

 

Le seul bémol pour Amazon réside dans l'absence de la gestion des caractères d'écriture spécifiques à l'Inde, qui sont par contre supportées par l'e-reader Wink. Pour maximiser son attrait, le format Kindle devra se rendre compatible avec ces scripts. 

 

La plateforme d'édition Wink a ainsi pu capter le marché des publications en langues locales. Ce qui concerne des éditeurs comme Kalachuvadu Publications, Vani Prakashan, Rajkamal Prakashan, DC Books et Padmagandha Prakashan.