Le Kindle store moins cher que l'iBookstore, pour le moment

Clément Solym - 20.06.2010

Edition - Economie - ebook - prix - kindle


Que l'iPad procure des avantages certains aux lecteurs ne signifie pas pour autant qu'il pourra parvenir à bousculer durablement l'environnement Amazon/Kindle, déjà bien campé sur ses assises.

En effet, bien qu'elles soient chaotiques, les relations entre éditeurs et Amazon sont établies de longue date, et dans tous les cas, le cybermarchand propose non seulement un catalogue plus vaste, mais surtout des tarifs toujours moins élevés.

Moins cher et plus d'ebooks

Dans une petite comparaison faite maison, il semble que 88 % des best-sellers du New York Times soient disponibles sur Amazon Kindle contre 63 % sur l'iBookstore. Et l'on évoque là les ouvrages de fiction et de non-fiction.

Et à titres équivalents, le prix moyen est de 11,23 $ chez AMZ contre 12,31 $chez AAPL - c'est marrant ces acronymes boursiers, non ? Une différence de 10 % sur le prix d'un livre - avec en plus les variations financières qui existent entre le lecteur dédié de l'un et la tablette multimédia de l'autre.

Notons enfin que dans le cas d'un ebook disponible sur iBookstore et Kindle Store, 80 % ont le même tarif, alors que les 20 % restant sont moins chers chez Amazon de 11 %

Pour le moment, donc, le Kindle jouit d'un avantage sur la sélection d'ouvrages mis en vente, autant que sur sa politique tarifaire - ce qui ne devrait pourtant pas durer. Avec son modèle d'agence, Apple avait réussi à faire changer la situation et les éditeurs s'engouffraient dans la possibilité de faire monter le prix de vente des livres numériques.

Effet de contagion assuré

Cela dit, il est compliqué de déterminer si cet écart ne se réduira pas au fil du temps, autant que de dire à quelle période les deux boutiques seront sur un pied d'égalité. En outre, Amazon ayant sorti son application pour acheter des livres sur iPad, il possède encore un avantage certain. Dans cette perspective, prenons en compte que si les différences entre l'iBookstore et le Kindle store restent assez minces, que penser de ce que le premier pourrait être dans un an. L'avance d'Amazon dans le domaine ne peut pas s'éterniser.

Pour mieux capter sa clientèle, Apple propose spontanément le téléchargement d'iBooks, le logiciel de lecture, dès lors qu'un utilisateur se connecte à l'AppStore. Enfin, on pourrait très bien imaginer qu'iBooks soit un jour où l'autre compatible avec les environnements Windows... une ouverture qui donnerait à Apple de quoi largement rivaliser avec Amazon.

Le support sur iPhone 4G ne va pas manquer non plus de faire faire des bonds en termes de parts de marché...