Premières lectures : rendre les histoires accessibles aux enfants 'sans être bêtifiant'

Clémence Chouvelon - 24.07.2015

Edition - Société - Le Labo des histoires - Mymi Doinet - masterclass


Cet été, et à l'occasion de Lire en short, Le Labo des histoires propose des master class et rencontres avec des auteurs autour de la littérature jeunesse. Hier, c'était Mymi Doinet, la « papesse » des ouvrages dits de premières lectures, qui était l'invitée de cet événement. L'occasion de revenir sur son parcours d'auteure pour enfants, et d'échanger avec elle anecdotes et conseils lors d'un atelier d'écriture tout en partage.  

 


Les ouvrages de Mymi Doinet (ActuaLitté CC BY SA 2.0)

 

Mais alors, comment écrire pour des enfants à l'aube de leur vie littéraire ? Mymi Doinet a commencé à écrire dans les années 1980, et compte aujourd'hui de nombreux ouvrages destinés aux tout jeunes lecteurs (de 5 à 10 ans), comme La tour Eiffel a des ailes ! (Nathan, 2009), ou la collection Les animaux de Lou. Pour bien comprendre les enjeux de son travail, elle débute avec l'adage « qui lit petit lit toute sa vie ». À cet âge, il faut donner aux enfants « le goût de la lecture, ce qui est hyper réjouissant » souligne-t-elle, avant de confier les difficultés liées à cette écriture, bien plus complexe qu'il n'y paraît.

 

Ces ouvrages de premières lectures ne comptent en général pas plus de 3200 signes, et tout l'enjeu est « d'organiser l'histoire, de la rendre accessible sans être bêtifiant et nian-nian », explique Mymi Doinet, « plus le texte est restreint, plus il est difficile à organiser ». 

 

Et qui dit plus accessible ne dit pas moins exigeant : « Il n'y a rien de pire que de donner de mauvaises informations. Au contraire, il est d'autant plus important en littérature jeunesse d'être irréprochable, c'est une forme d'honnêteté. » Pour sa collection La nature dans tous ses états, aux éditions du Petit Musc, ou Le temps qu'il fait (1999, Nathan), consacré à la météo, l'auteure n'hésite pas à faire appel à des spécialistes et à se rendre sur le terrain pour faire valider ses infos.   

 

 

 

 

 

 

La marque de fabrique de Mymi Doinet, ce sont ces lectures à deux voix, lancées en 2001 avec des ouvrages comme Je veux ces bottes ! (Nathan, 2009). On retrouve couplé au texte des bulles de bande dessinée, « un petit tandem intergénérationnel », qui peut rassembler l'adulte qui accompagne la lecture et l'enfant.  


Le Labo des histoires organise toute l'année, une fois par mois, des master class autour de la littérature jeunesse, une opportunité pour les jeunes de rencontrer des auteurs et de bénéficier de leurs conseils. Après une heure de questions-réponses, la place est laissée à l'imagination avec des ateliers d'écritures, supervisés par les auteurs eux-mêmes. Mymi Doinet a choisi de travailler avec le public — pour l'occasion plus vieux que son coeur de cible habituel — autour des objets puis des animaux, et à lu un passage de Pas touche à Charly ! (Nathan, 2013), son livre « 1er roman », qui lui tient particulièrement à coeur pour ses thématiques fortes. 


Pour Lire en short, d'autres master class sont prévues de 15 à 17h au Labo des histoires, jusqu'au 30 juillet : 

 

  • Ce vendredi 24 juillet, une rencontre avec deux auteurs autour du thème du 1er roman, Christophe Mauri et Flore Vesco, 
  • Samantha Bailly le 27 juillet, 
  • Elise Fontenaille le 28 juillet, 
  • Bertrand Puard le 29 juillet, 
  • et pour conclure les festivités, Mabrouck Rachedi le 30 juillet.  

Pour approfondir

Editeur :
Genre : litterature...
Total pages : 32
Traducteur :
ISBN : 9782092530375

Les animaux de Lou ; courage petit marin !

de Mymi Doinet

Sur la plage, Lou et son cousin Tim trouvent un dauphin échoué. Vite, il faut l'aider! Heureusement que Lou comprend le langage des animaux et le sauvetage se passe très bien. Mais un peu plus tard, c'est au tour de Lou et Tim d'être en danger.

J'achète ce livre grand format à 5.60 €