Le libraire Blackwell renoue avec les bénéfices grâce au numérique

Julien Helmlinger - 01.10.2014

Edition - Librairies - Blackwell - Chaîne de librairie - Royaume-Uni


Au cours du mois d'avril 2013, la chaîne de librairies Blackwell décidait de mettre fin à son activité de services aux bibliothèques pour se concentrer sur la vente au détail et affiner sa stratégie numérique. Cette semaine, la firme fait état d'un bénéfice d'exploitation de 0,6 million £ pour l'année d'exercice qui s'achevait au mois de juin 2014, une bonne nouvelle pour le commerçant qui déplorait une perte de 2,8 millions l'année précédente.

 

 

BLACKWELL'S BOOKSHOP - BROAD STREET OXFORD

CC by 2.0 par summonedbyfells 

 

 

Il s'agit d'un véritable retour aux bénéfices pour le libraire académique, qui affichait des pertes annuelles chaque année depuis 2009. En ce temps-là elles étaient de 9,4 millions £ et Blackwell n'aura eu de cesse, depuis, de les réduire au fur et à mesure. Selon la société, sa stratégie numérique aurait notamment contribué à accroître ses bénéfices. L'entreprise aura acquis au long de l'année des boutiques au sein des universités de Bradford, Derby et Keele, continuant de bénéficier d'autres partenariats universitaires.

 

Le chiffre d'affaires au 28 juin 2014 était de 54.2 millions £, contre 64.6 millions à la même période en 2013, signe que les dépenses de la chaîne auront été réduites. Dans son rapport, la firme explique que l'amélioration de ses résultats est due à sa stratégie, celle visant à se focaliser sur la vente au détail et à poursuivre ses investissements d'avenir dans le segment numérique.

 

Les dirigeants de Blackwell estiment par ailleurs que « le marché des livres scolaires demeure très concurrentiel », et qu'elle allait en conséquence chercher à gérer sa part de risque « en veillant à ce que sa gamme de produits soit variée et commercialisée via de multiples canaux ». Au rang des investissements annuels, est cité le lancement de la plateforme numérique Blackwell Learning, ainsi que le déploiement à venir cet automne de son système de points de vente interactifs en librairies.

 

Comme le résume le PDG David Prescott, Blackwell se bâtit « un avenir durable par l'investissement dans les opportunités numériques tout en maintenant un fort accent sur les besoins de ses principaux clients ». Les partenariats avec des institutions universitaires clés restent à l'ordre du jour, et, si les performances actuelles se confirment, la société devrait à terme changer de modèle pour être détenue par ses employés.