Le libraire de Kaboul perd son procès contre Asne Seierstad

Clément Solym - 14.12.2011

Edition - Justice - libraire - Kaboul - Asne Seierstad


La Norvégienne Asne Seierstad avait semé une belle panique, en racontant l'histoire du libraire de Kaboul, qui manifestement n'avait rien demandé. Au point qu'il demande 5 millions $ pour diffamation, dans un procès complètement improbable. Mohammed Rais avait toujours soutenu que la journaliste n'avait rien compris au mode de vie, l'obligeant à écrire lui-même Retrouver les livres d'Asne Seierstad

 

L'ouvrage, qui racontait comment le libraire tentait de faire son métier le mieux possible, alors que l'Afghanistan était sous le régime des talibans. Aujourd'hui traduit en 42 langues, il est lu un peu partout dans le monde. « J'ai gardé beaucoup d'admiration pour lui et le fait qu'il continue de vendre ses livres. C'est un héros afghan et je pense l'avoir dépeint ainsi, mais c'est également un patriarche afghan. Le journalisme, c'est se lancer et faire des choix. C'est mon livre, c'est ma décision. » 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.