Le libraire Indigo renoue avec les bénéfices (Canada)

Clément Solym - 30.05.2012

Edition - Economie - librairie - Canada - Indigo


Chez Indigo, on est à la fête : le plus grand libraire du Canada, qui vend également des disques - Indigo, Books & Music - a enregistré une baisse de 2,3 % de son chiffre d'affaires pour le premier trimestre 2012. De 956 millions $ CA on passe donc à 934 millions $ CA pour ces quatre premiers moins. 

 

Et qui est le vilain élève ? Le secteur du livre, dont les ventes de papier se sont effondrées, alors qu'une compensation partielle intervient grâce au pan numérique de la société. 

 

Toutefois, les bénéfices enregistrés sont de 125 millions $ CA, contre une part de 24,4 millions $ CA sur la même période de 2011.  

 

 

 

La compagnie Indigo insiste sur l'importance de la plus-value réalisée dans l'accord avec Rakuten, qui avait injecté 315 millions $ dans le rachat de Kobo. 

 

Heather Reisman, PDG de la société explique : "Nous sommes très fiers et très heureux pour Kobo et ravis, pour Indigo et tous les actionnaires de Indigo, que cette vente ait représenté un un retour sur investissement si intéressant. Nous avons accéléré notre transformation depuis une librairie vers un grand magasin culture, et nous sommes ravis que les efforts soient si bien accueillis par nos clients."

 

Le chiffre d'affaires du 4e trimestre 2012 était également en baisse, avec 196 millions $ CA, avec toujours une perte. De quoi renouer avec le sourire…